Beaujolais Pierre Dorées
©Tim Douet

Lyon : le Beaujolais optimiste pour sa récolte 2020

Plutôt faible en quantité, la récolte 2020, marquée par une importante sécheresse estivale, s'annonce “équilibrée” et pleine de “fraîcheur”, selon les vignerons.

Le millésime 2020, qualifié de “millésime de l’extrême” par les viticulteurs du beaujolais en raison de la précocité des vendanges et de la sécheresse estivale, s'annonce néanmoins réjouissant selon les professionnels du secteur. “La récolte 2020 se situe quantitativement dans la moyenne basse de ces dernières années. La qualité, quant à elle, est au rendez-vous, avec un bel équilibre et une belle fraîcheur”, explique l'Inter-Beaujolais.

Dans le détail, la récolte 2020 est surtout relativement hétérogène en fonction des parcelles, des expositions et de l'âge des vignes. “Cette grande richesse des terroirs du Beaujolais engendre différentes situations  de maturation auxquelles ont dû s’adapter les vignerons”, assurent les professionnels de l'appellation. Les vendanges ont débuté extrêmement tôt à partir du 20 août.

“Les raisins récoltés avaient atteint une belle maturité phénolique, que nous retrouvons dans les cuves avec de belles structures et des couleurs soutenues pour les gamays, offrant une élégance aromatique plutôt sur les fruits noirs. Cette belle maturité a été excellente pour vinifier des rosés élégants et ronds. Quant aux chardonnays, les vignerons ont dû mettre en exergue leur savoir-faire et leur précision pour récolter à l’équilibre optimum et conserver la fraîcheur. À ce stade, les fermentations alcooliques s’achèvent et les malolactiques débutent. Elles viendront assouplir les vins qui auront quelques semaines pour les Beaujolais de Fête à quelques mois voire années pour les Beaujolais de Caractère et d’Exception pour affirmer leur singularité et offrir une palette diversifiée des Beaujolais, à l’image du millésime”, conclut Bertrand Châtelet, directeur du Sicarex Beaujolais, l'institut de recherche viticole et oenologique de l'appellation.

1 commentaire
  1. Galapiat - mar 22 Sep 20 à 23 h 45

    Quel gout vont leur donner nos spécialistes en chimie fine, banane ? violette ?,,fruit rouge ? J'en bois du naturel , je l'adore.

    Modéré

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut