Les agents de la société Arc-En-Ciel, en grève depuis mardi 8 juin.

Lyon : la grève des agents de nettoyage de la gare de Perrache prend fin

Les agents de nettoyage de la gare routière de Perrache, à Lyon, organisaient depuis le mardi 8 juin un piquet de grève. Ils mettent ce vendredi fin à leur mobilisation, après la mise en place d'un accord entre les salariés, la société arc-en-ciel et la Métropole du Grand-Lyon.

"Les grévistes, après 11 jours de piquet et d’occupation continue de la gare, 7 jours sur 7 et 24h sur 24, vont se reposer un peu" annonce le syndicat CNT-Solidarité Ouvrière de Lyon.

Depuis le mardi 8 juin, les agents de la société de nettoyage Arc-En-Ciel exerçaient leur droit de grève pour dénoncer les "humiliations au quotidien" émanant d'un agent de la Métropole, "Monsieur H". Les salariés avaient également annoncé le 16 juin la reconduction pour une durée illimitée de la grève "jusqu’à satisfaction de toutes leurs revendications". Les agents de service exigent "le retrait du site de leur harceleur" ainsi que "la fin immédiate des pratiques d’ingérence de la Métropole dans leur travail". 

Alors que les salariés apprenaient de la part de leur direction qu'une fin de conflit avait été négociée ce jeudi, sans leur participation, ils avaient décidé de reconduire une nouvelle fois leur mobilisation. Les salariés restaient donc dans l'attente de discussions entre la Métropole, la société Arc-en-Ciel et les grévistes, afin qu’un protocole conjoint puisse être établi entre ces trois parties. 

Finalement, le syndicat CNT - SO a annoncé ce vendredi qu'un accord a pu être conclu entre les salariés, leur société et la Métropole du Grand Lyon. Selon Rue89 Lyon, les agents de nettoyage ont obtenu le retrait de "Monsieur H" de leur site de travail, ainsi que le paiement de leurs 11 jours de grève.

Faire défiler vers le haut