Lyon : la circulation différenciée devrait durer toute la semaine

À cause d'un pic de pollution à l'ozone, la circulation différenciée a été mise en place à Lyon, Villeurbanne et Caluire. Pourquoi cette mesure devrait-elle durer toute la semaine ?

Circulation différenciée à Lyon durant l'été 2019 : épisode 3. Un nouveau pic de pollution est apparu au-dessus de l'agglomération. Cet élément se forme dans l'atmosphère à cause de l'effet de la chaleur et des UV sur les polluants automobiles et industriels. Dès lors, depuis ce mardi 23 juillet, seuls les véhicules avec une vignette Crit'Air 0, 1, 2 et 3 ont le droit de circuler dans Lyon, Villeurbanne et Caluire. Ceux 4, 5 ou sans vignette en sont exclus (lire ici).

La mesure est bien partie pour durer plusieurs jours. En effet, la canicule devrait accentuer le pic de pollution et la qualité de l'air va continuer de se dégrader. Atmo-Auvergne-Rhône-Alpes attribue un indice de 74 pour Lyon ce mardi. Il dépasse les 90 au sud et au nord de l'agglomération.

L'épisode de canicule devrait durer au moins jusqu'à vendredi ou samedi, avant la possible arrivée d'orages qui permettraient de disperser une partie de la pollution.

Dans ce contexte, la circulation différenciée devrait être maintenue au moins jusqu'à l'arrivée des précipitations, soit ce week-end. Même constant pour le tick'air TCL qui permet de voyager en illimité durant une journée sur le réseau lyonnais.

Enfin, la circulation différenciée pourrait revenir rapidement à Lyon. Les règles ont désormais changé à la faveur d'un nouvel arrêté préfectoral. Auparavant, il fallait attendre que le pic de pollution se confirme parfois durant quatre jours avant le déclenchement des mesures. Désormais, il est possible de les mettre en place par anticipation en fonction des prévisions d'Atmo-Auvergne-Rhône-Alpes.

Pollution à Lyon  : tout savoir sur les nouvelles règles qui changent tout

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut