Lyon : la CAPEB et la FFB demandent l'arrêt des chantiers

La confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (CAPEB) et la fédération française française du bâtiment (FFB) d'Auvergne-Rhône-Alpes demandent l'arrêt des chantiers jusqu'à la fin du confinement à cause du coronavirus COVID-19.

Dans un communiqué commun, la CAPEB et la FFB Auvergne-Rhône-Alpes demandent au gouvernement l'arrêt officiel des chantiers pendant le confinement. Pour l'instant, les chantiers se poursuivent dans la région.

"Aujourd'hui, force est de constater que les conditions sanitaires exigées ne peuvent être réunies sur la très grande majorité des chantiers de bâtiment : travail chez des particuliers confinés qui par ailleurs annulent les interventions, partage d'espaces de travail restreints sur les chantiers de construction ou de rénovation avec l'interaction de plusieurs corps d'état, ou encore déplacement impossible des équipes car aucune entreprise ne peut disposer d'un parc automobile suffisant", rappellent les deux organisation.

Elles regrettent également que les professionnels ne puissent pas "se procurer des moyens de protection individuelle (gels voire masques...) que l'on ne peut pas remplacer par d'autres moyens, les chantiers ne disposant pas de base vie répondant aux nouvelles exigences sanitaires qu'impose cette crise (...) Certains fournisseurs de matériaux ont fermé leurs dépôts et agences. Beaucoup de maîtres d'ouvrage, privés et publics, n'ont eu d'autres choix que de fermer leurs chantiers pour assurer la sécurité sanitaire".

"Aujourd'hui, l'Etat, semblent livrer une interprétation tout autre, totalement incohérente avec les consignes strictes énoncées par le gouvernement. L'objectif semble être de maintenir l'activité des chantiers alors même que la profession exprime la difficulté de réunir les conditions minimales de sécurité sanitaire !", dénonce la CAPEB et la FFB. Elles demandent ainsi l'arrêt des chantiers, mais aussi, "la fermeture des chantiers pendant la période de confinement et l'élargissement du bénéfice du chômage partiel pour les entreprises et artisans du Bâtiment", sauf ceux qui sont urgents.

 

à lire également
L’entrée de l’hôpital de la Croix-Rousse, à Lyon © Tim Douet
Le bilan du coronavirus COVID-19 en région Auvergne-Rhône-Alpes était particulièrement attendu ce mardi 2 juin. Aucun rattrapage des chiffres dans le mauvais sens n'a eu lieu, le bilan est une nouvelle fois encourageant. 
Faire défiler vers le haut