faits divers, secours, pompiers, fuites de gaz, cours vitton
© Tim douet

Lyon : ils tendent un guet-apens aux pompiers et pillent leur matériel

Des pompiers qui intervenaient sur des feux de véhicules à Villeurbanne ont été pris dans un guet-apens et se sont fait voler les clefs de leur véhicule dans lequel du matériel a été volé.

Dans la nuit du 14 au 15 juillet vers 2h du matin, alors que des Sapeurs-Pompiers intervenaient sur des feux de véhicules rue Pierre-Louis-Bernaix, ils étaient victimes de jets de projectiles (pierres, mortiers, feux d’artifice, barrières...) par un groupe d’individus. Certains d’entre eux arrivaient à dérober la clef d’un des véhicules des sapeurs-pompiers et à voler du matériel à l’intérieur. Les pompiers parvenaient à s’extirper du guet-apens grâce à l’intervention de la police municipale. Aucun blessé n’était à déplorer. 

Finakement, la police municipale a réussi à interpeller un des suspects rue Docteur-Frappaz. Il s’agit d’un Villeurbannais de 18 ans connu pour 16 faits. Placé en garde à vue et entendu, il a reconnu avoir lancé des feux d’artifice sans viser les pompiers. Ses déclarations étaient contredites par les images de vidéosurveillance qui montraient son implication dans les jets de feux d’artifice ayant entraîné le repli des pompiers et le pillage du matériel en visant le véhicule avec ces mêmes engins.

Il a été présenté au parquet jeudi et sera jugé ce jour en comparution immédiate. Dans l’attente, il a été écroué à la maison d’arrêt de Villefranche-sur-Saône. L’enquête se poursuit pour tenter d’identifier d’autres participants à ces violences et aux faits de vol dans le véhicule. 

à lire également
2 commentaires
  1. Signaler un commentaire inapproprié
    DiminuerLaPollution - 17 juillet 2020

    On croise les doigts pour que la justice fasse ce pour quoi nous citoyens, la payons.
    La justice c'est à dire précisément les fonctionnaires de ce service de l'état , payés par nous, donc .
    Qu'ils agissent sans tergiverser; il n'y a pas lieu dans de tels cas flagrants.
    Et que les sanctions soient sévères.

    Merci à la police municipale de Villeurbanne et de Lyon d'accepter de faire leur travail avec les moyens non proportionnés aux risques et délinquants d'aujourd'hui, moyens décidés par les maires de Lyon et Villeurbanne.
    Il faut, là aussi que les maires qui ont le pouvoir de décider si oui ou non, l'argent public fournit les moyens hommes et matériels massifs nécessaires aujourd'hui.
    Il est indispensable que le maire soit à la hauteur de ses obligations et missions qu'il doit aux citoyens, au premier rang desquels se situe la sécurité (rien à voir avec l'enfumage de la "tranquillité" du vocable marketing, on ne se fera pas avoir)
    Fusse t'il choisi par moins d'un électeur sur 5.

    1. Modéré
      Abolition_de_la_monnaie - 17 juillet 2020

      La sécurité n'a pas à être assumée par des policiers municipaux.

      La "tolérance zéro" commence avec la police municipale dans la rue, avec les comportements : traverser dans les passages piétons, et au vert. Respecter le code de la route pour tout le monde. Et verbaliser dès qu'il y a infraction. Idem pour le jet de déchet sur la voie publique.
      ça aussi, ça devrait s'apprendre à l'école, mais... ?

      Et j'espère qu'un jour prochain il y aura des campagnes municipales avec "lorsqu'un policier te dit de t'arrêter et de présenter tes papiers, tu t'arrêtes, tu ne te rebelles pas pour faire le malin, sinon, ton avenir serein est compromis". Et ce discours, je ne l'ai JAMAIS ENTENDU. Ni à l'école ni ailleurs. Au contraire avec l'éducation de la télé, on a droit à l'inverse ! 🙂

      Mais tout ceci devrait être aussi avec des caméras sur les policiers. Ceux qui refusent ne le font pas pour des raisons "écologiques" ! 😀

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut