© Tim Douet

Lyon : il tente de fuir la police, mais sa moto volée le lâche

Un jeune homme faisait des rodéos dans le 3e arrondissement de Lyon, ce jeudi. Quand la police a voulu le contrôler, il a tenté de s’enfuir, mais la chaîne de la moto-cross s’est brisée.

La Brigade anticriminalité est intervenue jeudi 1er octobre place de la Ferrandière, dans le 3e arrondissement, pour contrôler le pilote d’une moto-cross en train de faire un rodéo. Ce dernier a tenté de se soustraire au contrôle au guidon de l’engin, mais la chaîne de la moto a sauté, rapporte Le Progrès.

Il s’est résolu à s’enfuir à pied et alors qu’il était poursuivi deux autres individus ont essayé de dissimuler la moto. L’auteur du rodéo et ses deux amis ont été interpellés et la moto, volée, a été saisie. Ils seront jugés en janvier et la moto fera l’objet d’une destruction administrative.

9 commentaires
  1. Jol - dim 4 Oct 20 à 10 h 48

    Tres bien
    plus on pourra arretr ces abrutis plus la serenite reviendra dans notre pays
    c'est qq abrutis qui n'ont pas saisi les opportunités de la société et qui generent un climat violent qui fait dangereusement monter les extremes

    Signaler un commentaire inapproprié
    1. Abolition_de_la_monnaie - dim 4 Oct 20 à 11 h 05

      Oui mais c'est le tonneau des danaïdes... le système continue d'en fabriquer tous les jours et on ne fait que courir après les vols déjà commis...

      Signaler un commentaire inapproprié
      1. Jol - dim 4 Oct 20 à 19 h 22

        le manque d'educaion les fabrique
        l'obligation scolaire les parents peuvent la faire respecter et doivent le faire s'is ne veulent pas voir leurs enfants tomber là dedans

        de même origine et même quartier certains finiront toubib et ..d'autres pas

        Signaler un commentaire inapproprié
      2. Abolition_de_la_monnaie - dim 4 Oct 20 à 21 h 13

        Ce serait oublier l'impact du milieu sociologique dans la réussite scolaire.

        Signaler un commentaire inapproprié
  2. Galapiat - dim 4 Oct 20 à 23 h 40

    En finir avec l'angélisme, des peines applicables dès le délit constaté , autoriser police, gendarmerie à faire usage de l'armement en cas de refus d'obtempérer.
    Quant à l'éducation , difficile de faire boire un âne qui ne veut pas.

    Modéré
    1. Abolition_de_la_monnaie - lun 5 Oct 20 à 12 h 33

      Prenez les exemples américains : lorsque les policiers tirent pour "rendre justice", cela peut entrainer des émeutes et encore plus de problèmes, dont la mort d'innocents. Donc, STOP.
      La violence d'où qu'elle vienne est l'expression d'une incapacité à transmettre des informations, et même avec un âne, on peut faire les choses bien. Mais pas à aller contre sa volonté et sa survie.

      Signaler un commentaire inapproprié

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut