Lyon : il avait attaqué son ex-conjointe à l'acide, 10 ans de prison

Un homme qui avait attaqué son ex-compagne à l'acide a été condamné à dix ans de réclusion criminelle par la cour d'assises du Rhône. Il avait déjà été condamné pour violences conjugales en 2013.

"Une vraie dangerosité", c'est en ces mots que l'avocate générale avait décrit Grégory Alga, accusé d'avoir frappé et attaqué son ex-compagne à l'acide en 2016. Elle avait requis une peine de dix-huit de réclusion. Selon l'AFP, au final, l'homme a été condamné à dix ans de réclusion criminelle par la cour d'assises du Rhône dans la nuit de mercredi à jeudi. La présidente de la cour a également prononcé une peine complémentaire de cinq ans de suivi sociojudiciaire.

"Des endroits symboliques"

Cet homme de 36 ans était en état de récidive, déjà condamné pour violences conjugales en 2013. Lors de sa défense, il accusait son ex-compagne d'automutilation, reconnaissant avoir porté une gifle et un coup de point, mais pas les jets d'acide, thèse que l'avocate générale a démontée point par point, "L’infirmité permanente, irréversible, c’est ce qui fait la gravité de ce dossier".

La victime qui avait expliqué que son conjoint ne voulait pas "qu'elle refasse sa vie" a été aspergée d'acide par trois fois : au crâne, à la poitrine et au pubis. "Des endroits tellement symboliques, qui disent cette volonté d’anéantir, d’avilir", selon l'avocat des parties civiles.

à lire également
La préfecture a décidé d'abaisser les vitesses maximales autorisées dans la métropole de Lyon mais n'a pas choisi d'instaurer la circulation différenciée pour cause de Fête des lumières et de mouvements sociaux. 
d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut