© Tim Douet

Lyon : huit mois de sursis requis contre le maire PCF de Firminy

La peine de Marc Petit, accusé d’agression sexuelle, pourrait être alourdie par la Cour d'appel de Lyon. 

Jugé ce vendredi devant la Cour d'appel de Lyon, Marc Petit pourrait voir sa peine de première instance augmenter. L'avocate générale a requis huit mois de prison avec sursis et une inscription au fichier judiciaire des auteurs d'infractions sexuelles, rapporte Le Progrès. 

Marc Petit avait été condamné à un mois de prison en première instance en février dernier pour avoir touché la poitrine d'une employée du conseil départemental du Puy-de-Dôme en 2016 lors d'un voyage en Turquie pour la candidature de la Chaîne des Puys et de l’œuvre de Le Corbusier à Firminy au patrimoine mondial de l'UNESCO. Il avait alors fait appel assurant “qu'il est innocent”.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut