Douane Opération de Police à Décines © Tim Douet
© Tim Douet

Lyon : “Hamza Livraison”, un “Uber” de la drogue de synthèse démantelé

Le réseau de vente de 3MMC et de cocaïne est tombé grâce à un simple contrôle routier. 

Ce dimanche 20 octobre, quai Jules Courmont, un équipage de police du Rhône a contrôlé un véhicule avec deux individus à bord. Le conducteur âgé de 19 ans n’était pas en règle au niveau de son permis de conduire. Lors du contrôle, les policiers ont aperçu dans l’habitacle du véhicule, la présence de sachets zips de conditionnement typiques pour les produits stupéfiants. Le passager âgé de 25 ans était trouvé lui aussi porteur de plusieurs sachets zip contenant de la poudre blanche qu’il déclarait être de la 3MMC et de la cocaïne pour un poids respectivement de 45 grammes et 14 grammes. 

Les deux hommes ont été placés en garde à vue. Après ces arrestations des investigations ont été menées. Elles ont permis d’identifier le fournisseur des deux hommes, un Lyonnais de 27 ans vivant dans le 8e arrondissement. Le suspect a été interpellé chez lui. Il stockait chez sa sœur des produits stupéfiants et des espèces dans un coffre-fort. 160 grammes de 3MMC, 0,6 gramme de cocaïne et près de 10 000 euros en espèces ont été découverts. Il a revendiqué la propriété de ces produits et de l’argent et expliqué  être le gérant d’une plateforme téléphonique de livraison de stupéfiants “Hamza Livraison” et que le passager du véhicule interpellé était un livreur travaillant pour lui. Il indiquait se fournir en Hollande pour la 3MMC. Il aurait réalisé un bénéfice estimé à plus de 47 000 euros en quelques mois et avoir une centaine de clients. 

Le conducteur du véhicule était laissé libre sans suite judiciaire. Le trafiquant et son livreur ont été déférés le 24 octobre devant le parquet de Lyon pour être jugés en comparution immédiate. Le premier a été condamné à 3 ans de prison avec mandat de dépôt, 10 000 euros d’amende et confiscation des scellés. Le second a été condamné à 15 mois avec mandat de dépôt également. 

à lire également
Le nouveau bilan de l'Agence régionale de santé pour ce jeudi 9 avril montre une hausse des hospitalisations, mais une baisse de pression sur les services de réanimation de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Le respect du confinement durant le week-end de Pâques sera décisif face au coronavirus COVID-19.
Faire défiler vers le haut