Grégory Doucet, le maire de Lyon © Antoine Merlet

Lyon : Grégory Doucet signe une tribune pour un moratoire sur la 5G

Ce samedi 12 septembre, une soixantaine d'élus dont les maires de Lyon et Villeurbanne, publient une tribune pour demander à ce que le déploiement de la 5G soit repoussé à l'été 2021.

Une soixantaine d'élus et de politiques demandent un moratoire sur la 5G. Parmi eux, Jean-Luc Mélenchon, François Ruffin, la maire de Marseille, Michèle Rubirola, le maire de Grenoble, Eric Piolle, la maire de Strasbourg, Jeanne Barseghian... ainsi que Grégory Doucet et Cédric Van Styvendael, respectivement maires de Lyon et Villeurbanne.

Dans une tribune publiée ce samedi 12 septembre dans les colonnes du Journal du Dimanche, ils proposent que le déploiement de la 5G soit retardé au moins jusqu'à l'été 2021, pour permettre "la tenue d'un débat démocratique décentralisé sur la 5G et sur les usages numériques". 

Les élus et politiques signataires pointent du doigt l'impact écologique de la 5G, qui implique selon eux "la multiplication par 1.000 des données échangées sur les réseaux dans les prochaines décennies" ainsi que l'accélération de "l'exploitation de ressources naturelles non renouvelables, la pollution due à l'extraction des métaux rares, et la génération de quantité de déchet pas ou peu recyclables".

Ils font également part de leurs craintes concernant les conséquences de la 5G sur la santé de la population : "Les émissions d'ondes de la 5G s'additionnent à celles des technologies antérieures, 4G, 3G et 2G, ce qui aboutira à une hausse du niveau d'exposition de la population aux ondes. De même, il est urgent de s'interroger sur l'impact sanitaire de la multiplication d'objets hyperconnectés."

Pour les signataires, avant de penser la 5G, la priorité serait de s'intéresser à "la réduction de la fracture numérique, à travers le développement de la fibre en zone rurale et en finalisant le déploiement de la 4G".

Une journée de mobilisation contre la 5G doit par ailleurs se tenir à Lyon le samedi 19 septembre prochain, à l'initiative de la "Coordination stop Linky/5G des régions Auvergne-Rhône-Alpes, Saône-et-Loire, Gard et Montpellier" (lire ici).

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut