pavillon_d_acc-1512038653
@Fondation Fourvière

Lyon : Fourvière lance une récolte de dons pour construire un pavillon

Inscrite dans le cadre du projet Un Nouvel Élan de la fondation Fourvière, la récolte aurait pour but la construction d’un complexe dédié à l’accueil de visiteur.

Depuis 2015 déjà, l’épicentre patrimonial lyonnais endure un lifting longtemps voulu. Magaly Chatin, déléguée de la fondation Fourvière, mentionnait, il y a quelques jours, que la refonte du site éponyme n’était bouclée qu’aux “trois quarts. Malgré les 20 millions d’euros sollicités pour l’initiative, il semblerait qu’Un Nouvel Élan, protagoniste de la modernisation de la basilique, puisse solliciter ses visiteurs. Récemment, une campagne de récolte de dons a été lancée sur Kiss Kiss Bank Bank, le Kickstarter français. Elle vise un objectif de 50.000€ pour la construction d’un “pavillon” consacré à l’accueil touristique. Petit couac toutefois, pour une fin de campagne fixée le 05 février, seulement 2100€ ont été recueillis.

Un pavillon dédié “aux plus fragiles”

Le complexe en question pallierait donc le manque d’infrastructures dédiées à l’accueil touristique de la basilique. Il serait installé à l’entrée de l’esplanade de Fourvière et garantirait, selon les dires de la campagne, l’accès aux personnes handicapées. Ces derniers, à leur demande, pourront solliciter un binôme bénévole. Néanmoins, pour se faire la campagne devra atteindre ses 50.000€ prévus. Selon le volume du don, des contreparties sont proposées par la fondation Fourvière. Pour 20€, une carte postale est offerte, pour 50€ un polo blanc, et, pour 9000€, contrepartie maximum (et dantesque) : son nom gravé sur une plaque du site, la remise d’un titre de propriété symbolique et une invitation pour deux personnes à une manifestation à Fourvière.

à lire également
Affiche du film "Prêtres pédophiles et maintenant que fait l'Eglise ?"
Un nouveau documentaire sur les scandales de pédophilie dans l'Eglise catholique sera diffusé mercredi prochain sur France 3. Réalisé par CAPA, le film insiste sur le caractère systématique de l'omerta, de Lyon au Vatican.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut