Station de métro Foch (FD)

Lyon : fausse chute, vrai vol, la méthode des pickpockets dans le métro

Câlin, danse, fausse chaîne en or... cette année 2019 à Lyon aura été marquée par la multiplication des techniques employées par les pickpockets pour voler leur victime. Certains emploient désormais celle de "la fausse chute", explication.

Danser devant sa victime, lui faire un câlin, lui passer une fausse chaîne en or au cou pour voler la vraie qu'elle porte en quelques secondes... pour les pickpockets à Lyon, tous les moyens sont bons pour détourner l'attention. À la manière des techniques d'un "tour de magie", pendant que les potentielles victimes se focalisent sur un point, elles sont moins attentives à leur sac, portefeuille ou smartphone et les malfrats en profitent pour les dérober. Ainsi, lorsque la méthode est éventée et connue du plus grand nombre, les pickpockets se retrouvent dans l'obligation de devoir en trouver une nouvelle (et ainsi de suite...).

Dernière en date : celle de la chute volontaire. Mi-août, nous rapportions l'arrestation d'un homme circulant à vélo et qui a volontairement percuté une victime de 31 ans. Une fois sa cible à terre, il en a profité pour voler son collier, tout en la menaçant avec un couteau. Il a été écroué.

Dans le métro de Lyon, certains pickpockets emploient une autre technique basée sur une chute volontaire, profitant de l'empathie des voyageurs. Cette méthode repose sur au moins deux personnes, notamment sur les escalators. La première se place devant la potentielle victime, la deuxième derrière. À un moment, celle à l'avant tombe volontairement espérant que la cible va alors se baisser pour l'aider à se relever, voire se baisser. Lorsque le contact arrive, celle à l'arrière en profite pour faire les poches et voler ce qu'elle peut. Alors que la victime a simplement fait preuve d'empathie, en voulant simplement aider, elle se retrouve alors dépouillée. Si prendre l'escalier à la place de l'escalator est toujours meilleur pour la santé, il permet donc d'éviter parfois ce type d'agissement.

Lyon  : comment les pickpockets travaillent en équipe pour voler

à lire également
1 commentaire
  1. Abolition_de_la_monnaie - 20 août 2019

    La conclusion de l'article est assez drôle 🙂
    Mais elle ne fait pas oublier que, "cols blancs" ou "cols sales", les escrocs sont très contents que l'outil monnaie existe et que les "citoyens respectables" continuent eux aussi de soutenir l'existence de cet outil d'asservissement, d'exclusion, etc.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut