Lyon en 2024

Une projection-zapping se déroulera samedi soir sur les berges du Rhône dans le cadre du festival international de l'an 2000.

Un étrange comité joue, à première vue, les messagers de l'apocalypse sur internet en nous présentant des images désolées et désolantes de Lyon (voir le portfolio ci-dessous). Les constructions les plus connues de la ville disparaissent sous les retouches informatiques de ce collectif réunissant artistes, psychologues et historiens de l'art. Pourtant la vision du comité " Lyon 2024 " n'a rien d'une vision noire et effroyable de l'avenir. Il s'agit bien plutôt d'un dispositif réactionnaire du temps présent. Car "Lyon 2024 " ne supporte pas la façon dont la ville se fait aujourd'hui : " un vrai petit chaos charmant, ravissant. (...) L'apocalypse, c'est toutes ces tours qu'Urba, Bouygues et consorts vont construire sur Lyon ".

" Lyon 2024 " n'a pas de discours franchement construits, ni réellement structurés : " nous essayons juste d'embrasser une démarche qui nous paraît encore un peu floue " disent-ils dans un de leur texte que l'on peut apparenter à un manifeste. L'oeil du critique aurait pu voir dans leur démarche le thème de la déconstruction emprunté à Jacques Derrida ou le concept du " progrès de la catastrophe " présent chez l'urbaniste Paul Virilio. Des visions théoriques qui cherchent à penser l'époque. Rien de tout cela. " Lyon 2024 " est une posture irréfléchie qui s'interroge devant l'échaffaudage de notre environnement urbain. Une sorte de critique également de la politique urbaine et 'rose bonbon' de Gérard Collomb.

'Chose vidéo' : projection-zapping de 12 mn sur l'actualité et l'avenir de Lyon. A voir sur les Berges du Rhône, samedi 13 juin à 21h

Sur la toile.

Le site du comité Lyon 2024

Site du Festival International de l'an 2000

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut