Une classe de collège
© Tim Douet

Lyon : deux collèges lauréats d'un concours contre le harcèlement

Ce mercredi 16 mai, deux collèges lyonnais ont été primés lors du concours national "Non au harcèlement". L'évènement, organisé par l'Éducation nationale, se déroule chaque année et met en compétition des élèves de la France entière.

C'est à Paris le 16 mai dernier que Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale, a récompensé les huit lauréats du concours vidéo "Non au harcèlement". Parmi les 1300 participants, deux collèges de la métropole de Lyon ont été primés : le collège Daisy-Georges-Martin d'Irigny et le collège Aimé Césaire de Vaulx-en-Velin. À travers les affiches et vidéos réalisées par les élèves, le but de la compétition est de sensibiliser et dénoncer le harcèlement à l'école. Elle s'inscrit dans un projet global du CESC (Comité d'Éducation à la Santé et la Citoyenneté) sur le bien-être à l'école et l'apaisement du climat scolaire.

Dynamiser les équipes autour de cette question

Avec une vidéo qui rembobine et relate l'histoire d'un harcèlement, le collège Aimé Césaire de Vaulx-en-Velin a remporté le premier prix dans la catégorie "vidéo 12-15 ans". "Le scénario a été écrit par les élèves du CVC et une maman d'élève avec comme idée de montrer comment les victimes et les témoins pouvaient agir et stopper ce processus. Il ne s'agit pas seulement de dénoncer ou de choquer, mais de sensibiliser sur le caractère anormal de ces relations et surtout sur la possibilité d'en sortir. C'est, je pense, ce message tourné vers la responsabilisation de chacun, vers la solution qui a permis au clip de remporter un prix" affirme Marc Lextreyt, le directeur du collège. Le collège Daisy-Georges-Martin à Irigny à quant à lui reçu le premier prix de la catégorie "cyberharcèlement". Pendant deux minutes, la vidéo réalisée confronte directement le spectateur au harcèlement sur les réseaux sociaux et le place en position de victime.

Une récompense de 2000 euros

Pour chaque lauréat, un prix de 2000 euros est attribué afin d'accompagner les établissements dans leurs campagnes de prévention. "Cette vidéo et ce prix ne sont qu'une étape d'un projet plus long qui se prolongera par des actions ciblées sur les classes. Nous envisageons d'associer les écoles du réseau à cette campagne afin de lutter dès le plus jeune âge contre ces différentes formes de violence verbale ou de rapports de force qui semblent parfois banals aux yeux des enfants en mettant l'accent sur les relations garçons/filles", déclare Marc Lextreyt. Outre la valeur monétaire du prix, c'est surtout l'aspect symbolique et la fierté des équipes ayant participé au projet que le collège Aimé Césaire met en avant : "entendre parler du collège sur des médias nationaux renforce le sentiment d'appartenance et de fierté et vient récompenser des années de travail. La récompense sera affectée au budget du CESC afin de poursuivre les actions entreprises", confie le directeur du collège.

En outre, deux autres collèges de la région ont été récompensés au concours : le collège Jules Ferry à Roanne ainsi que le collège Camille Vernet à Valence. Ils ont été primés dans la catégorie "Coup de cœur académique".

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut