Hôpital Édouard Herriot Pavillon H © Tim Douet

Lyon : deux cas de maladie grave chez les enfants potentiellement liée au Covid-19

Des cas possibles de syndrome inflammatoire, potentiellement liés au Covid-19, ressemblant à la maladie de Kawasaki ont été relevés à Lyon et dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Le NHS, service de santé britannique, a annoncé il y a plusieurs jours l'apparition de cas, ressemblant à la maladie de Kawasaki (syndrome inflammatoire des vaisseaux sanguins) chez de très jeunes enfants, potentiellement causés par le Covid-19. Dans la foulée, La Dépèche révélait qu'une vingtaine de cas similaires ont été recensés en Ile-de-France. D'après Le Progrès, deux cas suspects ont été relevés à l’hôpital Femme mère enfant de Bron. Les médecins et chercheurs essaient désormais de comprendre si l'apparition de ces symptômes sont liés au coronavirus, certains enfants ayant été testés positifs d'autres non, précise le quotidien, ou s'il s'agit de cas de Kawasaki favorisés par le Covid-19. 

Cette maladie très rare évolue dans la très grande majorité des cas favorablement quand elle est identifiée rapidement (mortalité entre 0,5 % et 2,8 %), mais elle peut laisser des séquelles, notamment cardiaques, importantes.  

Olivier Véran, le ministre de la Santé, s'est dit  préoccupé” ce mercredi sur France info par cette nouvelle. “Les enfants présentent des symptômes de fièvre, des symptômes digestifs et une inflammation vasculaire assez générale qui peut provoquer une défaillance cardiaque. À ma connaissance aucun enfant heureusement n'est mort de ces complications qui sont des maladies assez rares qui peuvent s'accompagner d'une inflammation du cœur. (...)  Je prends ça très très au sérieux. Nous n'avons absolument pas d'explication médicale à ce stade. Est-ce qu'il s'agit d'une réaction inflammatoire qui vient déclencher une maladie préexistante chez des enfants atteints par ce virus ou d'une autre maladie infectieuse ? Il y a beaucoup de questions”, a-t-il commenté.

Quatre ou cinq enfants au total seraient touchés par ces symptômes dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut