© Stéphane Nys – Airtech photos

Lyon : Des catholiques manifestent pour avoir le droit de célébrer les messes

Des manifestations se sont déroulées un peu partout en France, comme à Lyon aujourd'hui, pour demander au gouvernement d'ouvrir les églises pour les messes.

Depuis le début du second confinement, les églises ne peuvent plus recevoir une foule de monde. BFM Lyon rapporte que ce dimanche, sur la place Bellecour, de nombreux catholiques se sont rassemblés pour montrer au gouvernement son désaccord sur la fermeture des églises pour célébrer les messes.

Selon Benoist de Sinety, vicaire général de l'archidiocèse de Paris et invité sur BFM, "le fait de ne plus pouvoir aller à la messe, c'est comme empêcher un grand sportif de s'entraîner" et ne pas se rendre à la messe "est une souffrance". Il appelle tout de même les manifestants à respecter les règles et la loi.

Le ministre de l'intérieur, Gerald Darmanin, a réagit à ces manifestations sur France Info, "Je ne souhaite pas envoyer les policiers et les gendarmes verbaliser des croyants devant une église, évidemment. Mais s’il s’agit d’un acte répété et qui est manifestement contraire aux lois de la République, je le ferai". 

Lundi, le ministre s'apprête à recevoir les responsables des principaux cultes afin d'aborder cette situation de rassemblement dans les églises et autres lieux de culte.

6 commentaires
  1. Abolition_de_la_monnaie - dim 15 Nov 20 à 17 h 21

    ça se passe comme ça lorsque la valeur dominante d'individus rentre en contradiction avec la valeur dominante d'une société.
    C'est du "séparatisme" ?

    Signaler un commentaire inapproprié
    1. JANUS - dim 15 Nov 20 à 20 h 47

      C'est quoi la valeur dominante d'une société ? Une surprise, vite !

      Signaler un commentaire inapproprié
      1. Abolition_de_la_monnaie - dim 15 Nov 20 à 21 h 09

        Un truc peut-être étrange à vos yeux qui s'appelle :
        les lois
        (les "légales", pas celle des adorateurs de X ou Y).
        🙂

        Signaler un commentaire inapproprié
  2. StViator69 - dim 15 Nov 20 à 18 h 04

    Gerald Darmanin, , "Je ne souhaite pas envoyer les policiers et les gendarmes verbaliser des croyants devant une église, évidemment. Mais s’il s’agit d’un acte répété et qui est manifestement contraire aux lois de la République, je le ferai".
    Il est plus aisé pour le Ministre de l’Intérieur de verbaliser des pères et mères de familles catholiques, ainsi que leurs progénitures, majoritairement des français imposables qui ne posent pas de problèmes outre-mesure, que d’aller verbaliser les casseurs, les dealers, et autres racailles séparatistes des Cités, véritables territoires perdus de leur chère République.

    Le Pays France, lui, se « libanise » à une vitesse effrénée mais rassurons-nous, d’après le 1er Garde des sceaux, Monsieur Dupont-Moretti, l’insécurité n’est qu’un sentiment et le fruit de nos projections fantasmagoriques.

    Signaler un commentaire inapproprié
  3. Meritocratierepublicaine - dim 15 Nov 20 à 21 h 03

    A tout les catholiques, respecter la loi au risque de laisser la porte grande ouverte aux barbus🙈 Utiliser les recours et les médias afin de vous faire entendre

    Signaler un commentaire inapproprié
  4. Hippias Lyon - dim 15 Nov 20 à 23 h 20

    On voit bien que le gouvernement ne considère les religions que comme un résidus d'obscurantisme ou un folklore du passé... seul l'islam avait droit au statut plutôt avantageux de minorité. Jusqu'au terrorisme, où il montre son vrai visage ? La foi chrétienne est essentielle à la République laïque, il est encore temps de le reconnaître. Ceci dit sans être un fétichiste de la messe.

    Modéré

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut