Lyon : démantèlement d'un vaste réseau de proxénètes

Cinq personnes ont été interpellées ce mardi 1er juin à Lyon. Elles sont suspectées d'avoir mis en place un vaste réseau de prostitution. Il y aurait une centaine de victimes, toutes originaires de la République dominicaine.

Une organisation de proxénétisme hors norme démantelée. Les investigations ont permis d'identifier les organisateurs de ce vaste réseau, eux aussi originaires de République dominicaine. Ces derniers organisaient l'acheminement des victimes, leur dépendance financière et leur activité. Près d'une centaine de femmes transitant par l'Espagne ou l'Italie se prostituaient ainsi chaque nuit, de 19h à 4h, dans plus de 80 camionnettes dans la ZAC du 7e à Lyon.


Près d'une centaine de femmes transitant par l'Espagne ou l'Italie se prostituaient ainsi chaque nuit, de 19h à 4h, dans plus de 80 camionnettes dans la ZAC du 7e à Lyon. 


L'enquête, menée conjointement par les enquêteurs de Sûreté départementale du Rhône et l’Office central pour la répression de la traite des êtres humains, avait été initiée dès 2019 après avoir détecté une présence importante de prostituées dominicaines dans la ZAC Ampère, dans le 7ème arrondissement de Lyon.

Le mardi 1er juin, trois hommes et deux femmes ont été interpellés lors d'une vaste opération de police. Âgés de 22 à 46 ans, ils ont été placés en garde à vue. Les perquisitions menées au domicile des suspects ont permis de saisir 3 armes à feu, 7 410 euros et des documents en lien avec leur activité de proxénètes.

Une sixième personne était également interpellée le même jour dans la région de Madrid, alors qu'elle faisait l'objet d'un mandat d'arrêt européen.

À l'issue de leur garde à vue, les 5 suspects ont été présentés à la justice, et quatre d'entre eux ont été placés en détention provisoire.

Lire aussi : Lyon : tirs de mortier, bataille rangée sur fond de prostitution et trafic de drogue

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut