@Antoine Merlet

Lyon, championne de France de l'inflation immobilière

Avec une progression de 10,3 % du prix de l'immobilier en 2019, Lyon rejoint Bordeaux sur la deuxième marche des villes les plus chères du pays.

Année record pour la pierre lyonnaise. La capitale des Gaules est championne de France de l'inflation immobilière qui touche les prix de l'ancien, en 2019. Une progression de 10,3 % du prix médian au mètre carré, qui s'établit désormais à 4320 euros, selon les chiffres présentés hier par les Notaires de France sur les neuf premiers mois de l'année. Lyon rejoint ainsi Bordeaux à la seconde place des villes les plus chères de l'Hexagone. Un marché toujours aussi rentable, où ceux qui ont pu investir il y a 10 ans ont en moyenne gagné 62 % de leur mise.

Une météo immobilière radieuse sur tout le pays, où le volume de transaction a dépassé le million de ventes, en progression de 10 % par rapport à l'an passé. Nantes est la seule autre métropole à afficher une croissance à deux chiffres sur l'année écoulée, confirmant l'attractivité des villes de la façade atlantique (Rennes +7,5 %). Valeur sûre, Paris voit son prix médian au mètre carré progresser de 6,3 %, pour atterrir juste sous la barre des 10.000 euros (9890€). Il en coûte 10 fois moins de s'installer à Saint-Etienne où le prix médian du mètre carré s'établit à 930 euros, en net redémarrage (+7,7 % sur l'année écoulée).

Retrouvez chaque mois notre dossier immobilier dans le mensuel de Lyon Capitale

à lire également
Immeuble de bureaux à la Confluence © Tim Douet 2018
Le marché de l’immobilier tertiaire connaît un essor continu depuis plusieurs années dans la métropole de Lyon. Première ville de province française, elle se hisse désormais au niveau des grandes places européennes. Avec un nouveau record en 2019 pour les locaux de bureaux, alors que les surfaces industrielles se déplacent en périphérie.
Faire défiler vers le haut