Lyon : "carton rouge" pour la 2e tranche de travaux rue Garibaldi

L'association "Pour la Cité humaine – Les Droits du piéton", a adressé un carton rouge aux "élus qui ont adopté le projet de réaménagement de la 2e tranche de la rue Garibladi" suite au choix de conserver trois voies de voiture au détriment d'une voie de bus en site propre.

Phase 2 des travaux rue Garibaldi

© grandlyon
Phase 2 des travaux rue Garibaldi

Alors que dans la première tranche de travaux de la rue Garibaldi, les bus disposaient de deux voies en "site propre", sur la partie entre la rue des Rancy et la rue d'Arménie les bus n'auront plus qu'une voie de circulation dédiée alors qu’entre la rue Bouchut et la rue des Rancy le "site propre" sera conservé. Les bus circulant dans le sens de la circulation voiture devront emprunter une voie banalisée et donc être dans le trafic.

Plan de circulation entre la rue Bouchut et la rue des Rancy

© grandlyon
Plan de circulation entre la rue Bouchut et la rue des Rancy

"La voiture conserve ses trois voies ! Le choix a été fait de réduire la place des bus pour maintenir celle des voitures", regrette l'association. Pourtant selon elle : "le Plan des déplacements urbains stipule bien que tout aménagement doit assurer d’abord la circulation des piétons, puis celle des transports en commun et des cyclistes, et enfin celle de la voiture pour la partie restante de l’espace. Pour se mettre en conformité avec le PDU, il aurait donc fallu maintenir le double sens pour les transports en commun et réduire en conséquence la place de la voiture par le passage de trois à deux voies".

"Chacun a pu constater que la circulation automobile sur deux voies, au lieu de trois, n’avait pas entraîné de bouchons particuliers"

Contactée, la métropole a justifié sa décision de garder trois voies de voiture : "les études de circulation réalisées dans le cadre du projet montraient la nécessité de conserver trois voies dédiées à la circulation générale au regard des trafics.

Plan de circulation entre la rue des Rancy et la rue d'Arménie

© grandlyon
Plan de circulation entre la rue des Rancy et la rue d'Arménie

Un argument qui ne tient pas pour l'association : "Dans diverses phases de travaux assez longues du chantier de la première tranche, chacun a pu constater que la circulation automobile sur deux voies, au lieu de trois, n’avait pas entraîné de bouchons particuliers. On disposait donc d’un test positif en vraie grandeur, bien plus crédible que les études de débit, très théoriques, qui ont servi de justificatif à cette reculade politique."

Ces derniers notent que "la direction de la voirie à la Métropole sait très bien que le trafic routier est plastique et qu’il s’adapte à des restrictions modérées de largeur de la chaussée. D’ailleurs, nous notons qu’à Villeurbanne, sur le cours Émile Zola, elle procède actuellement, en accord avec les élus villeurbannais, à une réduction bien plus importante par la suppression de deux voies de circulation sur quatre".

1 commentaire
  1. Jeff Bussiere - 22 juillet 2016

    Une association à la moyenne d'âge très avancé qui parlent de la circulation...Concrètement pour ma part travaillant sur le Sud de Lyon (Corbas) et habitant sur Garibaldi, mon temps de sortie de Lyon a augmenté de 10-15 min à cause des bouchons depuis les débuts des travaux. Je regrette les trémies et je vois tristement des pistes cyclables peu fréquentés ou des couloirs de bus déserts. Et dire qu'il n'y a pas de bouchons, j'aimerai bien savoir dans quoi je tombe tous les matins à 8h00 alors qu'il y a quelques années, j'attendais de les prendre rue de l'université au lieu du cours Layette, ou sur l'entrée du centre commercial. Curieusement on se remet à rouler après la rue Paul Bert, la ou les trémies sont toujours en place.....

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut