Voeu des échevins 2013
© Tim Douet

Lyon : Barbarin “demande pardon en profondeur à toutes les victimes”

Ce jeudi après le vœu des échevins, le cardinal Barbarin a de nouveau présenté ses excuses aux victimes des prêtres pédophiles.

Le cardinal Barbarin a de nouveau présenté ses excuses aux victimes des prêtres pédophiles, ce jeudi 8 septembre, à l'issue de la cérémonie du vœu des échevins. "À propos du scandaleux comportement de certains prêtres, je demande pardon en profondeur à toutes les victimes", a déclaré le cardinal Barbarin.

"Il y a un seul objectif : comment peut-on faire pour réparer tant de dégâts et de souffrances ? Comment former nos acteurs pour que cela ne se reproduise plus, car le bien des enfants est primordial pour nous", a-t-il ajouté.

Ce n’est pas la première fois que le cardinal présente ses excuses aux victimes. En mars dernier, il avait déjà demandé "personnellement pardon" aux victimes alors qu'il était accusé d'avoir couvert plusieurs faits de pédophilie dans le diocèse de Lyon. Il s'était alors déclaré "dans l’obligation d’assumer tout le mal commis par quelques prêtres et de demander personnellement pardon pour les dommages qu’ils [avaient] causés en abusant sexuellement des enfants”.

à lire également
De Napoléon à Mitterrand, de Victor Hugo à Einstein ou de Van Gogh à Mère Teresa, l’ancienne journaliste lyonnaise Christine Goguet dévoile une facette méconnue de treize personnalités historiques : celle de leur rapport à Dieu. Et si au fond, l’action des grands hommes avait été influencée, de manière plus déterminante qu’il n’y paraît, par leur […]
2 commentaires
  1. guidoline - 10 septembre 2016

    Trop facile le coup du pardon.'Comment former nos acteurs pour que cela ne se reproduise plus' demande-t-il naïvement ? Et bien en commençant par arrêter de couvrir des faits punissables par la loi ! Tout le contraire de ce que Barbarin a fait. Dans n'importe quelle autre institution, il aurait été viré. Là, il suffit de demander pardon…Quant au terme 'pardonner en profondeur' dans le cadre d'une telle affaire, c'est complètement irréel ! Je croyais que le diocèse avait renforcé son équipe de communication… Ils sont à la rue.L'Eglise a grand besoin de modernité, d'honnêteté et de transparence.

  2. Jean Jaurès - 11 septembre 2016

    Le pardon, c'est comme l'absolution, c'est vraiment une tare de cette religion en particulier et des promesses des religions en général. On permet ainsi toutes les abominations en promettant qu'elles seront absoutes divinement et non condamnées par la Justice des Hommes. C'est comme pour les musulmans à qui on promet 72 vierges au Paradis pour mieux les inciter à tuer leurs 'semblables'. C'est le principe même de religion, construction humaine, qui rend fou les Hommes! (à différencier de la croyance en Dieu...). Quant au 'pardon en profondeur', c'est en effet, en la circonstance, assez tragi-comique...

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut