photo tram
Léa Desrayaud

Lyon : augmentation des tarifs TCL scolaires et étudiants

Votés en février dernier par le comité du Sytral, les tarifs des Pass pour l'année 2018/2019 augmentent de 2 euros pour les scolaires et de 3 euros pour les étudiants.

En mars dernier, les tarifs de la plupart des tickets de transports en commun lyonnais augmentaient en moyenne de 1,7 %. À plusieurs semaines de la rentrée, c'est au tour des Pass scolaire et Campus de voir leur prix à la hausse. Déjà disponible à la vente, le Pass Campus est à 318 euros - au lieu de 315 l'année dernière, ce qui correspond à 31.80 euros par mois pour accéder de manière illimitée aux bus, tramway et métro.  Pour les têtes blondes de Lyon, le Pass scolaire annuel est à 224 euros, soit 2 euros de plus que l'année précédente. Les parents peuvent régler l'année en une fois par un chèque encaissé en septembre ou opter pour un prélèvement mensuel de 22, 40 euros de septembre à juin, les transports pendant les deux mois d'été étant inclus dans le Pass, comme pour les étudiants. Si les parents ne souhaitent pas s'engager sur l'année, il est possible de payer seulement au mois, moyennant un prix plus élevé de 31.80 euros. Pour les élèves boursiers, les tarifs augmentent également de 1 euro : l'abonnement s'élève cette année à 91 euros/an ou à 18,20 euros/mois.

à lire également
métroD
Les régulateurs du métro sont toujours en grève à Lyon, mais le réseau est moins perturbé. Quelle en est la raison ? Où en est cette grève sur le réseau TCL qui dure depuis plus de dix jours ? Décryptage du mouvement.
2 commentaires
  1. Abolition_de_la_monnaie - 22 juillet 2018

    Au lieu de faire des transports gratuits pour faire entrer Lyon réellement dans "l'avenir", alors que les TCL sont déjà financés à 75 % par la collectivité, et bien on continue à augmenter les tarifs... sans doute pour payer les emprunts liés au travaux pour aller jusqu'au stade de Décines ? Et on noiera ça dans encore plus de dettes avec le nouveau tramway T6.

  2. Galapiat - 23 juillet 2018

    c'est tellement plus facile de taxer ceux aux revenus modestes qui n'ont d'autres solutions que d'utiliser les transports publics, plutôt que de les favoriser en leur accordant la gratuité, pendant ce temps nos députés, ministres, sénateurs etc, etc voyagent gratos. souvent véhicule avec chauffeurs, (voir le scandale du parc auto du Sénat)

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut