Commissariat du 8e

Lyon : après plusieurs coups le couteau se brise dans le dos de la victime

Le 5 juillet, un homme de 35 ans a reçu plusieurs coups de couteau. La lame s'est brisée à sa base dans le dos de la victime. Un suspect vient d'être arrêté.

5 juillet vers 11h15, un homme de 35 ans est agressé quai Augagneur dans le 3e arrondissement de Lyon. Un individu lui porte quatre coups de couteau au visage. Selon la police "sous la violence des coups, la lame se brise à sa base dans le dos de la victime". L'homme est transporté en urgence à l'Hôpital Édouard Herriot, son pronostic vital était engagé. Après une longue opération, il a la vie sauve et reçoit sept jours d'ITT.

L'enquête permet d'établir que les deux hommes s'étaient fixé un rendez-vous "pour avoir une explication liée au mariage de la sœur du suspect avec la victime. La situation avait dégénéré", selon la police. La victime a confirmé ces éléments refusant de déposer plainte, car considérant son agresseur souffrait de troubles schizophréniques.

L'auteur présumé ayant été identifié, mais pas localisé, son signalement a été transmis à l'ensemble des policiers de la ville. Un équipage du commissariat de Lyon 8e l'a interpellé ce 7 juillet en fin de journée. Inconnu des services judiciaires, l'homme de 34 ans a été placé en garde à vue. Il était en rupture de soins liés à des troubles psychiatriques et a reconnu les coups de couteau, mais a nié la tentative d'assassinat. Il sera présenté au parquet ce 9 juillet en vue de l'ouverture d'une information judiciaire.

à lire également
Dans le 9e arrondissement de Lyon, deux voisins, qui ne se connaissaient pas avant le confinement, ont choisi d'offrir un "concert balcon" à leur rue. Un duo vivant l'un en face de l'autre à découvrir en vidéo.
2 commentaires
  1. JANUS - 9 juillet 2019

    "explication liée au mariage de la sœur du suspect avec la victime" D'où sa fureur bien machiste !

  2. vieux caladois - 9 juillet 2019

    un couteau pas de bonne qualité ?

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut