SNCF rails TER
© Tim Douet

Lyon : 54 heures pour changer des rails

Le renouvellement de cinq aiguillages au niveau du viaduc de Saint-Clair, à quelques kilomètres au nord de la gare de Lyon Part-Dieu mobilise une trentaine d’ouvriers de la SNCF. Depuis samedi 10h et jusqu’à demain 16h, ils s’affaireront pour tout terminer à temps.

Prévu depuis trois ans, le chantier pour changer cinq aiguillages au nord de la gare de la Part-Dieu s'effectue en un temps record. Pour un coût de 3,5 millions d'euros, les nouveaux rails ne seront ensuite remplacés que dans 25 ou 30 ans.

Pour les trente ouvriers de la SNCF, il s'agit d'abord de retirer les rails usagés de la voie ainsi que le ballast, ces gros graviers utilisés sur les voies de train. Ces matériaux seront ensuite recyclés. Une fois la manœuvre effectuée, les ouvriers remettront un nouveau ballast avant de reposer, à l'aide d'une pelleteuse, les nouveaux rails. L'opération doit être minutieuse, malgré le poids et la longueur des aiguillages (plus de 30m). Ces derniers sont découpés avant d'être posés bout à bout au millimètre près.

Des travaux qui engendrent quelques perturbations

La circulation des trains ce week-end a été modifiée en raison des travaux. Les TER reliant Lyon au nord des Alpes seront remplacés par des bus. Il est impossible, durant la période des travaux, de rejoindre par voie ferrée les villes d’Ambérieu, Bourg-en-Bresse, Belfort, Bellegarde, Genève, Evian, Saint-Gervais, Chambéry, Bourg-Saint-Maurice et Modane.

Tous les TGV qui desservent Lyon Part-Dieu ce week-end ont été détournés vers la gare de Lyon Perrache, qui a vu l'affluence de ses quais monter en flèche toute la journée de samedi.

Pour le trajet entre Lyon et Paris, des retards de 15 à 20 minutes sont à prévoir. Lundi 15 août à 16h, le chantier devrait être terminé, permettant un retour à la normale.

Faire défiler vers le haut