Lyon : 14 enfants touchés par le syndrome proche de la maladie de Kawasaki dans la région

Ce syndrome inflammatoire a touché 14 enfants dans la région depuis de début de la crise et fait une victime à Marseille la semaine passée.

Quatorze enfants de la région Auvergne-Rhône-Alpes ont été touchés par la maladie inflammatoire infantile proche de la maladie de Kawasaki et sans doute liée au Covid-19. Si aucun lien n'a été officiellement établi aujourd'hui entre les deux, 149 signalements de syndromes inflammatoires multisystémiques pédiatriques (PIMS) confirmés ou suspectés d’être en lien avec le COVID-19 ont eu lieu en France depuis le 1er mars 2020. Un garçon âgé de 9 ans, présentant une comorbidité neuro-développementale, est décédé de cette inflammation systémique avec myocardite la semaine dernière à Marseille. Sa sérologie au COVID-19 était positive. 

Parmi les 149 enfants touchés par ce syndrome, un séjour en réanimation a été nécessaire pour 77 enfants et en unité de soins critiques pour 23. Les autres enfants ont été hospitalisés en service de pédiatrie. La PCR et/ou la sérologie pour le coronavirus étaient positives dans plus de la moitié des cas et le lien au virus était probable chez 16 (11 %) autres patients. Pour 13 patients (9 %), les résultats étaient encore en attente et pour les 42 autres (28 %) ce lien n’a pas pu être retrouvé.

Selon Santé Publique France, le délai moyen de survenue de ces syndromes inflammatoires multisystémiques est de 4 à 5 semaines après l’infection par le Covid-19. Après un pic observé selon la date d’hospitalisation en semaine 18, le nombre de nouveaux cas signalés diminue de manière importante. 

Coronavirus à Lyon  : un nouveau décès, peu de nouvelles admissions (graphique)

à lire également

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut