Lyon 1 vote contre les chaires d'excellence

A l'ordre du jour du C.A., le vote pour la mise en oeuvre des chaires d'excellence, une réforme prévue par LRU.

Le Conseil d'administration devait se tenir à la Maison de l'Université à 14h. Dès midi, une centaine d'enseignants-chercheurs et étudiants investissent la pelouse autour du batiment et les escaliers.

Le vote concerne les chaires dites " d'excellence ", des chaires d'universitaires axés prioritairement sur la recherche, en collaboration avec les entreprises.

Les manifestants redoutent que le vote ne se déroule " comme en janvier dernier ", explique Fabien de Marchi, élu au Conseil d'administration, aujourd'hui au pied levé, devant la porte où doit se tenir le C.A. En janvier dernier, le budget LRU " avait été voté sans débat ". Enseignant-chercheur en informatique, Fabien regrette que, lors de ce vote, le président ait atteint le quorum, c'est-à-dire la majorité de l'ensemblée, " grâce à huit personnes extérieures à l'Université que le président nomme au Conseil d'administration ".

23 voix contre et 2 pour

Les membres du C.A. arrivent tour à tour. Les manifestants viennent de réunir seize signatures de membres qui se positionneraient officiellement contre le vote des chaires d'excellence. Le Conseil, s'il enterine leur volonté de ne pas appliquer ce volet de la réforme LRU, joue maintenant en leur faveur.

Finalement, le Conseil d'administration s'est tenu, après vingt minutes de débat public, vers 15 h. La mise en oeuvre des chaires d'excellence a été largement contrecarrée, avec 23 voix contre et 2 pour. De quoi, pour les manifestants, savourer l'après-midi. A 17 h, étudiants et enseignants-chercheurs organisent une chaîne humaine le long des quais du Rhône.

Stéphanie Ména

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut