vue de Lyon la nuit
Rue de la république la nuit © Tim Douet

Presqu’île de Lyon : des draps contre les incivilités

Depuis plusieurs mois, les habitants de la Presqu’île dénoncent les incivilités et nuisances sonores dans leur quartier. Ce samedi, ils espèrent rendre visible leur combat en accrochant chacun un drap blanc à leur fenêtre.

Initialement prévue vendredi soir, l’opération « Draps blancs aux fenêtres » du collectif Presqu’île en colère avait été reportée à ce samedi en raison de la météo. Timidement, quelques grands draps blancs flottent aux fenêtres dans le 1e arrondissement, barrés su nom de collectif. Rue de Brest, rue Gasparin, rue Gentil, petit à petit des draps rejoignent le mouvement.

Des draps aux fenêtres contre les incivilités. Facebook du collectif Presqu'île en colère
Des draps aux fenêtres contre les incivilités. Facebook du collectif Presqu'île en colère

Le but de cette action est de rendre visible la grogne des habitants de la Presqu’île contre les incivilités qu’ils endurent : rodéos de voiture, klaxons hurlant, musique au volume maximum… Les habitants excédés espèrent avec ces draps attirer l’attention de Gérard Collomb dont ils dénoncent l’inaction.

 

3 commentaires
  1. JANUS - 22 juin 2019

    Pas d'illusion à se faire. Les fauteurs de troubles viennent narguer ceux qu'ils considèrent comme leur ennemis: Males/femelles blanches, souchards, bobos, petits bourgeois, LGBT….! En fait tous ce qui ne leur ressemble pas ! Qui plus est, les résultats des dernières élections européennes leur donnent du grain à moudre. Bienvenu dans la macronie jupiterienne !

  2. Georges Marchais - 23 juin 2019

    Janus vous racontez n'importe quoi, c'est ma même chose à la campagne, les gens y font la même chose entre eux et je suis bien placé pour le savoir. Faites donc un tour dans les villages du Brionnais vous verrez les comportements antisociaux de la population locale.

    1. vieux caladois - 23 juin 2019

      en effet ces incivilités ont lieu partout, peut-être accentuées dans Lyon et sa métropole du fait de la densité de population… il règne une sorte de sentiments d'impunité généralisée, hors de toute idéologie sociale ou politique, et cela dans tous les domaines et partout : est ce un effet roi du monde dû à la génération Nintendo ?

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut