Loi Travail : plusieurs syndicats dénoncent les violences policières

10 syndicats lyonnais ainsi que les mouvements "Lycées du Grand Lyon en lutte" et "Collectif Nuits Debout" ont dénoncé, dans un communiqué de presse diffusé ce mardi, "la répression et les violences policières" lors des manifestations.

Dans un communiqué de presse publié ce mardi, 10 syndicats lyonnais dont la CGT, FSU, L'UNEF et le syndicat général des Lycéens ainsi que les mouvements "Lycées du Grand Lyon en lutte" et "Collectif Nuits Debout" ont condamné "la répression et les violences policières" lors des manifestations contre la loi Travail.

Ces organisations constatent "que face à la colère qui s’exprime dans la rue, le gouvernement ne cesse de jouer la carte de la répression". "Les interventions violentes des forces de police contre les manifestant-es révèlent une politique répressive délibérée et ayant pour objectif de briser le mouvement social", estiment-elles.

Les syndicats et les mouvements dénoncent également "des peines de justice sévères" découlant "de centaines d'interpellations" dans toute la France. Pour eux, ces arrestations, notamment contre les élèves du lycée de Doisneau (Vaulx-en-Velin) "illustrent la crainte de la part de l’État de voir la mobilisation des jeunes s’étendre en dehors du centre-ville, en banlieue." Ils concluent en appelant "au renforcement et à l'amplification de la lutte pour le progrès social."

Faire défiler vers le haut