Squat Villeurbanne
© Rémi MARTIN

Logement : Agir Migrants assigné devant le tribunal à Villeurbanne

Plusieurs membres du collectif lyonnais Agir Migrants, qui occupe un immeuble à Villeurbanne, sont assignés devant le tribunal d’instance lundi.

Trois familles de migrants et deux membres du collectif Agir Migrants sont assignés devant le tribunal d’instance de Villeurbanne lundi 12 février. Ils devront répondre de l’occupation du 35, rue Bourgchanin, propriété de la Métropole, où sont logés 60 migrants depuis plusieurs semaines. Selon le collectif, la démolition du bâtiment est prévue pour le mois de septembre et devrait laisser place à la construction d’un collège et d’équipements sportifs, planifiée pour 2020. Agir Migrants veut demander un délai devant permettre d’occuper le bâtiment jusqu’en septembre et l’établissement d’une convention avec la Métropole pour officialiser cette occupation. "La Métropole évoque des raisons de sécurité alors qu’avec d’autres collectifs, nous avons tout rénové pour permettre l’occupation", confie l’une des porte-parole du mouvement jointe par téléphone.

En réponse à l’assignation de plusieurs de ses membres, Agir Migrants organise un rassemblement devant le tribunal d’instance de Villeurbanne le même jour, dès 9h. "Nous refusons le désengagement de l’État de ses missions d’accueil et de mise à l’abri des personnes les plus vulnérables et la démission des collectivités face à la montée de la misère humaine", exprime-t-il dans un communiqué.

Trois bâtiments sont occupés par des collectifs lyonnais à Villeurbanne

Le 13 janvier dernier, le collectif Agir Migrants a réquisitionné un bâtiment désaffecté et appartenant à la Métropole. Le 35, rue Bourgchanin a permis de loger une soixantaine de personnes dont dix enfants sans domicile. Les résidents étant en majorité issus de l’esplanade Mandela de la Part-Dieu dont ils avaient été expulsés au mois de novembre, le bâtiment a pris le nom de Maison Mandela.

Une ancienne caserne de pompiers où une centaine de migrants vivent en autogestion a déjà été réquisitionnée fin décembre par les collectifs Agir Migrants et Amphi Z, dans une rue parallèle. La semaine dernière, le 39, rue Bourgchanin s’est vu lui aussi investir par un collectif lyonnais afin de loger d’autres migrants sans domicile.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut