Image d’illustration livres numériques © Palmkvist Knudsen CC

Livre numérique : un piratage contre la société lyonnaise TEA

Au début du mois, TEA, une société lyonnais spécialisée dans la vente de livres numériques se faisait pirater. Aucune donnée sensible n’a été volée assure la société.

Le 8 août dernier, la société lyonnaise The ebook alternative (TEA), spécialisée dans le développement et la distribution de livres numériques, était victime d’un piratage informatique. Une frayeur moindre indique la société, partenaire de Decitre, Cultura ou encore Super U, qui assure qu’aucune donnée sensible n’a été dérobée. L’intrusion dans le système de TEA a permis aux hackers d’accéder aux adresses mails des utilisateurs. "Chez TEA, il n’y a pas d’informations bancaires, ni de mots de passe, ni de données sensibles, volontairement", assure David Dupré, directeur général de TEA dans les colonnes de ActuaLitté.

Le piratage a pu être stoppé au bout d’environ quarante minutes, et TEA l’a déclaré auprès de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL). David Dupré appelle malgré tout à la prudence des utilisateurs : "Il s’agit heureusement de données froides, donc le seul conseil aux clients sera d’être vigilants, comme nous devons tous l’être, par rapport aux emails qu’ils reçoivent : il ne faut répondre qu’à des personnes que l’on connaît." Certaines enseignes qui utilisent TEA pour vendre des livres numériques ont déjà prévenu leurs clients, et les incitent également à faire attention aux emails qu’ils pourraient recevoir.

à lire également
Du théâtre dans les salles de cinéma, des concerts de guitare et festivals de littérature, mais aussi du numérique et des débats de société, voici le programme du week-end des 16, 17 et 18 novembre.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut