Gendarmerie de Limonest (capture écran Google streeview)

Limonest : les fillettes retrouvées mortes auraient été étouffées

Le 10 juin dernier, deux fillettes de 3 et 5 ans ont été retrouvées inanimées au domicile de fonction de leur père, attenant à la gendarmerie de Limonest, près de Lyon. Selon les dernières analyses, un étouffement serait la cause du décès. 

La cause du décès des deux fillettes n’avait pu être déterminée jusqu’à ce vendredi 10 août, deux mois après le drame. L’analyse des viscères des enfants a finalement fait apparaitre un “tableau de syndrome asphyxique”, selon l’AFP, ce qui signifie, selon cette même source, que les victimes auraient été étouffées. 

La mère des fillettes nie

Placée en détention provisoire, la mère des deux fillettes nie toute responsabilité dans la mort de ses filles, depuis la macabre découverte du dimanche 10 juin. Le 14 juin dernier, la mère de famille et principale suspecte dans cette affaire avait été mise en examen pour “assassinats”, c’est-à-dire meurtre avec préméditation. Le parquet disposait alors “d’éléments graves et concordants pour penser qu’elle a pu donner la mort à ses enfants”, selon Le Progrès. 

à lire également
gendarmerie
Une vaste opération de contrôle de vitesse, menée mardi matin par les gendarmes du Rhône, à Collonges-au-Mont-d'Or, a conduit à la verbalisation de 23 automobiliste en un peu plus d'une heure, pour des excès de vitesse supérieurs à 25 km/h. Certains ont explosé les radars.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut