Les usines Renault Trucks et Rhodia touchées par le chômage partiel

Ceux de l'usine chimique Rhodia de Saint-Fons devraient connaître le même sort, une fois les congés et les RTT pris. La production de ce site pourrait même être arrêtée du 17 décembre au 6 janvier. Dans les deux cas le ralentissement du marché de la construction automobile est en cause. Pour Renault Trucks notamment, la direction invoque un recul de 55 % des ventes de camions entre septembre 2007 et 2008. Loin de nier cette réalité, les syndicats demandent d'abord un effort de solidarité de la part des actionnaires. Selon la CGT, 400 millions d'euros vont être distribués, pour l'activité 2008, aux actionnaires de Renault et 25 millions à ceux de Rhodia.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut