Les trois CRS déblayeurs de whisky mis en examen

Ces trois policiers avaient fait main basse sur une centaine de bouteilles d'alcool à la suite d'un accident survenu sur la Rocade Est. Ils les avaient ensuite données ou revendues à une quinzaine de collègues.

Voir ces litres de whisky éparpillés sur l'autoroute, ils n'ont pas supporté. Il fallait faire place nette, ils ne voulaient pas gaspiller. Trois CRS sont soupçonnés d'avoir mis la main sur 60 à 100 bouteilles d'alcool, à l'occasion d'un accident survenu le 7 décembre sur l'A46. Un camion espagnol s'était couché sur la chaussée, provoquant la casse d'une partie importante des 6 000 bouteilles de la cargaison.

Les policiers dépêchés sur place se sont servis et en ont fait profiter une quinzaine de collègues de la compagnie de Chassieu. "Il ne faut pas jeter l'opprobre sur l'ensemble de la section mais seulement sur quelques agents", prévient Jean Varaldi, vice-procureur de la République de Lyon. Certaines bouteilles auraient été revendues, "mais il ne s'agit pas d'un trafic organisé".

Suspendus de leurs fonctions la semaine dernière après l'ouverture d'une enquête par l'Inspection générale de la police nationale (IGPN), les trois CRS ont été mis en examen ce lundi pour "vol aggravé", "vol en réunion" et "vol par agents dépositaires de l'autorité publique". Ils encourent sept ans de prison.

à lire également
En cette fin 2018, les Docks de Lyon Confluence fêtent leurs dix ans. Quartier futuriste dans le design, il se heurte toujours à la réalité des usages. Les Docks sont mal desservis et certains patrons lancent des avertissements sur les conditions d'accès avec le déclassement.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut