Article payant

Les secrets des livreurs à vélo pour se repérer dans les rues de Lyon



Dans les rues de Lyon, les livreurs de l’entreprise Fends la bise se déplacent exclusivement à vélo. Ils nous confient leurs astuces pour se repérer rapidement dans la jungle urbaine sans GPS.


Quand un automobiliste se convertit au vélo, il lui faut réapprendre la géographie pour se déplacer en ville : plus question de circuler sur les axes autoroutiers, la rocade ou le périphérique, ni de traverser la colline de Fourvière en empruntant le tunnel. Afin d’aller vite à deux-roues dans Lyon, il faut savoir quelles pistes cyclables suivre pour se déplacer efficacement et en toute sécurité à travers les rues qui prennent parfois le visage d’une jungle urbaine.

Aller rapidement d’un point A à un point B entre Saône et Rhône, c’est exactement le métier des livreurs à vélo de Fends la bise. Cette entreprise lyonnaise dispose de coursiers salariés et toutes les commandes sont livrées à vélo. Dans leur local, situé rue Rabelais dans le 3e arrondissement, des vélos-cargos sont alignés au milieu d’un bric-à-brac d’outils. Au mur, une carte IGN très grand format de la métropole lyonnaise s’étend au-dessus du bureau autour duquel les coursiers dévorent ensemble un déjeuner réparateur après les kilomètres avalés sous la chaleur depuis le début de la matinée.



Le dernier recours : un plan de bus !

Maxence Sarazin, co-fondateur de Fends la bise, livre ses secrets pour se déplacer vite et sans GPS dans la ville. “Si tu veux livrer à vélo dans Lyon, il faut apprendre par cœur une vingtaine de rues et avenues parmi les plus larges sur lesquelles on circule la majorité du temps : c’est le cours Émile-Zola, Garibaldi, la rue Vendôme… Les berges du Rhône sont aussi parfaites pour se déplacer sereinement et vite, il n’y a aucun feu rouge ni voiture. Il faut également faire attention à ne pas confondre des rues de Villeurbanne et de Lyon qui portent le même nom. Au fond, on prend toujours les mêmes axes où il y a des infrastructures cyclables comme sur le boulevard Maréchal-de-Saxe où on peut rouler dans les deux sens à vélo.”



Il vous reste 52 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut