@Antoine Merlet
Article payant

Les effets de la crise sur le pouvoir d’achat

77 % des Français sont inquiets pour leur pouvoir d’achat. Ils sont 85 % à craindre une flambée des prix des produits de consommation courante.

Esteban a fait ses comptes. Il a économisé peu ou prou 600 euros par mois durant le confinement. Soit une bonne partie de ses revenus. Plus de restos, gastros ou bistrots, plus de sorties avec les copains en terrasse ou dans les bars, plus de billets de train pour aller voir ses parents à six cents kilomètres de son appartement lyonnais. “Faute de pouvoir dépenser pendant les mesures de confinement, les ménages ont naturellement épargné, une épargne forcée pourrait-on dire”, explique Christine Di Domenico, professeure d’économie à l’EM Lyon. Selon l’Insee, c’est un record, les Français ont épargné 8,21 milliards d’euros sur leur livret A durant les cinquante-cinq jours du stade 3 de la lutte contre la propagation de l’épidémie. Toutes épargnes confondues, c’est 60 milliards d’euros, soit 1 600 euros par habitant de plus de 20 ans. Enfermés chez eux, les consommateurs n’ont pu dépenser autant que d’habitude. “Plus aucune dépense, si ce n’est bouffe et appart”, sourit Esteban.

Il vous reste 87 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut