Ecole Victor Hugo
©A Patalacci

Les écoles lyonnaises mobilisées pour les familles sans abri

Le collectif “Jamais sans Toit” est toujours à l’œuvre à Lyon et Vaulx-en-Velin. Les hébergements d’urgence dans les gymnases et les écoles sont maintenus en attendant l’intervention de la préfecture ou de la mairie de Lyon.

Le mouvement entamé la semaine dernière continue et s’intensifie. Pour cette semaine, les écoles Victor-Hugo, Jean-Giono, Gilbert-Dru, Paul-Painlevé et Jean-Vilar (à Vaulx-en-Velin) sont toujours occupées afin d’héberger des familles en grande difficulté. Joint au téléphone, Mickaël Goyot, membre du collectif, a annoncé qu’une pétition va être mise en place pour permettre ensuite de contacter la maire du 1er arrondissement" et d’accélérer une éventuelle intervention des autorités locales. Une autre solution envisagée par le collectif "Jamais sans Toit" est de réquisitionner l’ancien collège Truffaut, sur les pentes de la Croix-Rousse, et d’en faire un hôtel social et solidaire.

Lors de leur audience à la préfecture, le préfet avait indiqué que les réquisitions n’étaient possibles que dans le cadre de directives nationales. Prévenue du mouvement, la ministre du Logement, Sylvia Pinel, a indiqué soutenir le collectif mais, là encore, les membres de Jamais sans Toit attendent toujours des "mesures concrètes".

Solidaires du père Gérard Riffard

Mardi 2 décembre, le père Gérard Riffard, retraité résidant à Saint-Etienne, comparait en appel devant la 9e chambre correctionnelle de Lyon. Mickaël Goyot explique qu'“il a été relaxé en première instance mais [que] l’Etat a fait appel". Le curé est jugé pour "avoir hébergé des personnes qui devaient dormir à la rue et a revendiqué son acte". Le collectif Jamais sans Toit se dit "complètement solidaire" du curé et mène depuis dix jours le même type d’action au travers des occupations d’écoles.

Interrogé au sujet du plan froid mis en place par la préfecture, Mickaël Goyot assure que "rien n’a été mis en place, les places d’hébergement annoncées ne sont pas encore disponibles et nous sommes donc dans l’obligation d’agir avec ces occupations car les familles avec enfants ne peuvent pas dormir dehors – la rue, c’est dangereux". Un rassemblement est organisé demain à 10h devant le palais de justice de Lyon, en soutien au curé stéphanois.

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut