Université Lyon 2 © PHILIPPE MERLE / AFP

Les deux campus de l'Université Lyon 2 bloqués

Ce mardi matin, des étudiants ont entrepris un blocage des deux campus de l'Université Lyon 2.

Les deux campus de l'Université Lyon 2 sur les quais et à Bron resteront fermés ce mardi. Ce matin, des étudiants ont lancé un grand blocage des deux lieux, personne ne pouvait entrer dans les bâtiments. L'Université a annoncé que les cours de la journée seraient annulés "les conditions ne permettent pas d'accueillir étudiants et personnels".

Les étudiants organiseront également un rassemblement à 14 heures, sur les berges du Rhône, à hauteur de l'Université. Depuis plusieurs semaines, ils se mobilisent contre la précarité. Un jeune étudiant qui avait perdu sa bourse suite au triplement de son année, s'était immolé par le feu début novembre (lire ici).

à lire également
6 commentaires
  1. vieux caladois - 26 novembre 2019

    c'est bizarre cela la précarité : des générations d'étudiants ont financé leurs études en ayant 2 voire 3 vies grâce à un ou deux boulots (mi-temps, soirs, nuits et Week-ends)...cela leur est interdit maintenant où alors le métier est devenu trop fatiguant ?

    1. Abolition_de_la_monnaie - 26 novembre 2019

      Vous avez dû oublier quelques paramètres, dont l'un d'eux est la part du prix pour se loger dans les revenus.
      Par rapport à votre époque, ça a énormément augmenté pour atteindre plus de 40 % chez certains.
      Vous devez également oublier la "part de productivité" qui a beaucoup évolué par rapport à votre époque. Dans le temps, on pouvait "prendre une pause" dans le boulot et glandouiller. Maintenant les jobs sont épuisants et mènent au burn out.
      Et puis... prendre en modèle votre génération qui laisse en héritage un monde totalement pollué et dingue, franchement, vous comprendrez bien qu'il y a un décalage entre ce que vous avez dans la tête et la réalité.
      Le temps passe... 🙂

      1. vieux caladois - 26 novembre 2019

        je me souviens notamment d'un travail fatiguant et sans pause pendant un mois de vacances dans un atelier de fabrication de cafetières en inox , gageons que ceux qui vivent dans la théorie ont eu le courage d'en faire autant au lieu de glandouiller et qu'ils condamnent violemment leurs parents pour leur avoir laissé en héritage un monde totalement pollué et dingue, mais cela leur est certainement impossible puisqu'ils vitupèrent dans leurs théories sans, apparemment, faire grand chose, mais en critiquant tout, ce qui, n'en doutons pas, est super positif (pour eux)

  2. vieux caladois - 26 novembre 2019

    tout le monde appréciera ce que pense l'aboli de générations de travailleurs, il écrit : Dans le temps, on pouvait "prendre une pause" dans le boulot et glandouiller… et oui ! je me demande ce qu'en pensent ces travailleurs (syndiqués ou non…)

    1. Abolition_de_la_monnaie - 26 novembre 2019

      Les "travailleurs" savent très bien de quoi je parle, et de leur temps, ils n'étaient pas en compétition avec les ordinateurs et les robots, jusqu'à faire des burn out rapidement.
      Faites un stage chez Amazon, c'est le "fleuron" de notre monde moderne de progrès, vous allez constater que ça n'a rien à voir avec votre "bon vieux temps" 🙂

      1. vieux caladois - 26 novembre 2019

        allez ginette ! continue !

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut