Les bouchons lancent la campagne

Lyon Capitale a recueilli les réactions de politiques et d'acteurs du monde des transports quant à ces questions de circulation dans Lyon intra-muros.

Jean-Louis Touraine, premier adjoint au maire en charge des déplacements, préconise comme solution aux embouteillages, la poursuite du Plan de Déplacement Urbain. Ce plan vise à rééquilibrer la part des différents modes de transports pour réduire le nombre des voitures et améliorer la qualité de l'air. Celui-ci a entraîné de nombreux aménagements urbains comme la multiplication des parcs-relais, une offre plus attractive pour les transports en commun ou le futur bouclage des voies de périphériques.

Pascal Wilder, président de la fédération du Rhône des Chauffeurs de Taxis
"La circulation à Lyon est une vraie catastrophe en temps normal : la ville est ancienne et pas adaptée à autant de circulation. On veut inciter les gens à ne pas utiliser leur voiture en ville mais on sanctionne ceux qui veulent l'éviter en faisant payer les périphériques de déviation...Les pouvoirs publics n'ont pas le courage de dire qu'ils ne veulent pas de voiture dans Lyon"
Claude Polidori, président de l'automobile Club de Lyon
"ça fait depuis la rentrée qu'on circule mal ! A Lyon, dès qu'on a un problème comme le tunnel de la Croix-Rousse, ça prend des proportions énormes en matière de circulation : les gens sont perdus une fois qu'on les sort de leurs itinéraires habituels. Les pouvoirs publics lyonnais sont hermétiques et nous donnent des réponses évasives"
Patrick Huguet, maire du troisième et président du groupe UMP au conseil municipal
"Il y a un réel problème de déplacement à Lyon. Rien n'a été fait pour améliorer la circulation dans Lyon Intra-muros : il y a eu des rétrécissements de voiries, des suppressions de parkings pas comblées...Il y a eu beaucoup d'annonces faites lors du dernier mandat mais il n'y a jamais eu de réflexion sur le plan de circulation. Les automobilistes ont été sacrifiés avec des mesures restrictives"
Béatrice Vessiler, vice-présidente "Verte" du Grand Lyon :
"Le tunnel de la Croix-Rousse montre qu'on est trop dépendant de la voiture dans l'agglomération et qu'il n'y a pas assez d'alternatives suffisamment attractives pour lâcher la voiture. On fait des choses qui vont dans le bon sens mais qui ne sont pas assez poussées. Il faut être plus ambitieux ! Diminuer les zones congestionnées, réduire les espaces affectés à la voiture, élargir les trottoirs, plus de couloirs de bus et un vrai réseau cyclable...Il faut développer les transports en commun en première couronne et en rocade et activer un véritable projet RER. Les solutions pour sortir des bouchons vont de pair avec celles pour sortir de la pollution."

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut