Le très mauvais mois d'août de l'hôtellerie lyonnaise

Lyon n'est pas l'Ile de Ré, le Mont-Saint-Michel ou Saint-Tropez. En août, "l'hôtellerie de la région lyonnaise décroche", titre le communique de presse de la CCI de Lyon. En comparaison à l'an dernier, la chute d'activité a touché toutes les gammes du secteur : - 13,4 % pour le haut-de-gamme "principalement du fait de l'absence d'une clientèle étrangère", -9,6 % pour l'offre super économique et - 6,3 % pour le moyen de gamme. Au total, le revenu par chambre disponible a baissé de 8,4 %.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut