Image d’illustration hopital © Antoine Merlet

Le Ségur de la santé investit 42 millions dans l'Ain

Lundi 15 novembre, l'Agence Régionale de Santé a présenté les projets retenus pour bénéficier des fonds du Ségur de la Santé. Dans l'Ain, 42,2 millions seront dédiés à des investissements dans les établissements hospitaliers et EHPAD.

42,2 million d'euros. C'est le montant que le Ségur de la santé va dédier au département de l'Ain pour les projets hospitaliers et les rachats de dettes. Censé venir en aide à un hôpital public en difficulté, ce grand plan d'investissement et de revalorisation a été très critiqué par le Sénat et les professionnels de santé, notamment sur la partie revalorisation des salaires, l'un des quatre volets.

"Le Ségur est majeur et important en complément de la politique régionale. Il va permettre de donner corps à des projets que, régionalement, on ne pouvait pas entièrement financer", explique de son côté Jean-Yves Grall, directeur général de l'Agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes. Dans une conférence de presse très minutieuse et technique, il a détaillé points par points les projets qui seront soutenus dans l'Ain et le Rhône, dans les centres hospitaliers comme dans les EHPAD.

Rachat de dettes

Dans l'Ain, peu de projets immobiliers ou de restructuration sont soutenus. L'investissement concerne plutôt des "restauration des capacités financières", c'est-à-dire des rachats de dettes des établissements de santé. "Plusieurs établissements hospitaliers de l'Ain ont déjà pu bénéficier des plans régionaux de santé de 2007 et 2012 pour des projets immobiliers, comme le centre hospitalier de Bourg-en-Bresse", explique Jean-Yves Grall.

Trois projets immobiliers vont tout de même être financés :

  • Le centre psychothérapique de l'Ain à Bourg-en-Bresse projette de construire de nouveaux bâtiments et de procéder à une rénovation lourde du bâti existant. Le projet va être soutenu à hauteur de 3,5 millions d'euros par le Ségur de la Santé.
  • La clinique d'Ambérieu va procéder à une modernisation du plateau ambulatoire et des consultations , avec un soutien de 1,1 millions d'euros du Ségur.
  • Le centre hospitalier de Meximieux porte le projet de regrouper ses activités d'EHPAD, des soins de suite et de réadaptation, et de médecine. Le projet est encore en cours d'élaboration et le budget alloué par le Ségur de la santé est encore indéterminé.

Retrouvez ci-dessous le détail des établissements soutenus, centres hospitaliers, cliniques ou EHPAD, dans l'Ain.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut