Michel Delpuech
© Tim Douet

Le préfet du Rhône après Nice : "Pas question de tout stopper"

Michel Delpuech, préfet du Rhône et de la région Auvergne-Rhône-Alpes, a tenu une conférence de presse ce vendredi. Après l'attentat de Nice : "Il n'est pas question de tout stopper".

"Il n'est pas question de tout stopper. La France est forte, la France est résistante" : le préfet du Rhône Michel Delpuech a donné très rapidement le ton de sa première conférence de presse après l'attentat de Nice. Ainsi, les événements en plein air devraient être maintenus, mais davantage sécurisés : "Pour l'accompagnement en terme de sécurité des événements estivaux, nous verrons comment être présents en force de sécurité intérieure ou en force Sentinelle". Ce dispositif sera redéployé dans le Rhône et 750 hommes mobilisés (sur 10 000 en France).

Le Tour de France maintenu

Le préfet a également indiqué que le Tour de France ne serait pas remis en cause et que les moyens de sécurité seront conséquents : "Nous avons préparé cela dans un contexte où l'on savait que la menace était élevée". En ce qui concerne la collaboration avec les sociétés privées de sécurité, le préfet rappelle que "l'organisateur doit sécuriser son site et sa manifestation. À cet égard, il y a la possibilité d'avoir recours à des professionnels et qui sont sous la responsabilité et le contrôle de la puissance publique." Lors de la sécurisation des fanzones pendant l'Euro 2016, "les collaborations entre les services de l'état et ces sociétés privées ont été concluantes".

Augmentation des contrôles

Enfin, les contrôles devraient augmenter : "L'attention sera aussi renforcée aux contrôles des lieux de grands passages comme les aéroports, les gares, les péages de passage. Nous souhaitons aussi des contrôles plus systématiques aux péages, avec des fouilles de bagages". Le préfet conclut : "La France a montré sa capacité à organiser des évènements considérables comme l'Euro 2016 ou la COP 21. Il faut renforcer les techniques de protection. Nous veillerons à être en capacité de mobiliser des moyens pour l'ensemble des grands rendez-vous de cet été. Beaucoup de personnes se trouvent dans les lieux de grande fréquentation touristique, c'est le cas dans la région. Ce qui fait notre force, c'est la capacité à s'adapter, à être mobile".

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut