Le GUD lyonnais tente une manifestation sauvage contre l'Euro

Quelques dizaines de militants de l'organisation étudiante française d'extrême droite du groupe union défense (GUD) ont scandé leur opposition à l'Europe et à l'UEFA avant de se disperser rapidement à la venue des forces de l'ordre.

Les militants du GUD lyonnais, mouvement nationaliste-révolutionnaire, ont mené une brève action ce matin à 9 heures dans le cadre de leur campagne "L'UEFA tue la passion, l'UE détruit nos nations". Pour cette campagne, les militants du groupe réputé violent distribuent un tract contre l'union européenne et l'UEFA. Un tract qui voit dans le football "le reflet d'une Europe ultra-libérale et oppressante".

Repéré par les caméras de vidéo surveillance

Ce matin, ils scandaient rue Victor Hugo "L'UEFA, c'est la Mafia !" et brandissaient des drapeaux européens barrés. Selon les forces de police lyonnaise, les militants n'étaient pas 50 et ont été repéré très rapidement par les caméras de vidéosurveillance situées dans la rue piétonne qui relie la place Carnot à la place Bellecour. La police a directement envoyé une équipe pour assurer la sécurité, l'action de manifester n'ayant pas été signalé au préalable. Le temps que les forces de police interviennent, le petit groupe était déjà dispersé, avant d'atteindre la fan zone de la place Bellecour.

à lire également
police
L'entrepôt, situé dans un appartement de l'avenue Berthelot, en plein centre de Lyon, était sous la surveillance d'un ressortissant albanais. Quelques mois plus tôt, ce même lieu était le théâtre de l'arrestation d'un demandeur d'asile originaire d'Albanie et de la saisie de 10 000 euros provenant d’un trafic d’héroïne. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut