Wei Jingsheng
DR

Le dissident chinois Wei Jingsheng à Lyon

Mercredi 5 avril, l’ISCPA de Lyon et Lyon Capitale vous invitent à une rencontre avec Wei Jingsheng, "père du mouvement démocratique chinois".

Wei Jingsheng ()

DR
Wei Jingsheng

Symbole vivant de la revendication démocratique en Chine, Wei Jingsheng possède une histoire particulière avec Lyon Capitale, la ville de Lyon et les Lyonnais. En 1999, lors de la venue du président chinois Jiang Zemin, le dissident au régime avait pu l’interpeller directement avec un mégaphone depuis les locaux de Lyon Capitale, alors voisin de l’Hôtel de Ville. En 2001, les journalistes de Lyon Capitale avaient réussi à faire entendre au vice-président Hu Jintao le message du plus célèbre dissident chinois grâce à un enregistrement audio diffusé par une sono dissimulée dans un grenier de la place des Terreaux.

Grand héros du XXe siècle, Wei Jingsheng est de ceux qui ont fait le choix du sacrifice pour la démocratie, de ceux qui n’ont jamais renoncé, même sous la torture, même après des années de prison.

18 ans plus tard, Wei Jingsheng ne vient pas à Lyon pour nous ménager, mais pour réveiller nos consciences. Il avait été admiratif devant la mobilisation des Lyonnais en 1999, lors de sa dernière venue, pour "faire un acte de résistance" à la visite de Jiang Zemin. A ses yeux, les jeunes lyonnais avait "le même courage, les mêmes valeurs morales que les résistants dans les films sur la seconde guerre mondiale".

Wei Jingsheng

Wei Jingsheng

Le mercredi 5 avril, Lyon Capitale vous invite à venir rencontrer le dissident chinois Wei Jingsheng qui vient s’inquiéter de l’élection du patron de la police politique chinoise à la présidence d’Interpol. Dans un entretien à paraître dans Lyon Capitale, il dénonce une institution en train de devenir à ses yeux "un gang pire que la Mafia".

Pour assister à cette rencontre, contactez-nous au 04 74 98 04 93 ou par courriel à invitations@lyoncapitale.fr en indiquant vos noms et prénoms (invitation pour deux personnes). Un message de confirmation vous sera envoyé dans les 24 heures.

à lire également
Un Français combattant avec les forces kurdes (YPG) en Syrie © DR
Le cas des djihadistes de retour en France est connu. Celui des Français combattant avec les Kurdes de Syrie, beaucoup moins. Partis affronter l’État Islamique, ils se retrouvent à combattre la deuxième plus grosse armée de l’Otan, celle de la Turquie. Des individus au profil sensible que les services de renseignement surveillent.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

La revue du web
Faire défiler vers le haut