Le cuisinier du gouverneur militaire de Lyon champion du monde de cuisine

Les meilleurs chefs cuisiniers militaires de la planète se sont affrontés, du 9 au 14 mars dernier, sur la base de Fort Lee (Virginie), maison mère de l'US Army. Deux chefs lyonnais se sont distingués.

Deux champions du monde de cuisine militaire : le caporal-chef Thibault C., du GSBdB de Lyon-Verdun et Thierry R., chef cuisinier de l'hôtel du Gouverneur miliaire de Lyon.

C'est un peu l'équivalent du Bocuse d'Or, en version treillis et rangers. Avec gradins, drapeaux au vent et supporters encourageant les cuisiniers, façon match de football américain.

Le Military Culinary Arts Competitive Training Event (MCACTE) est un concours culinaire international et interallié, réunissant chaque année les meilleurs cuisiniers militaires des pays de l’OTAN autour de diverses épreuves culinaires. Il se déroule à Fort Lee, maison mère de l’US Army.

Pour le lieutenant-colonel, Byron Coleman, directeur de la JCCOE (Joint Culinary Center Of Excellence, qui conseille, forme, éduque et responsabilise les professionnels de la cuisine du département de la défense américain), l'objectif du concours est de "lutter contre les standards de la nourriture industrielle". Alors, fini les rations de combat lyophilisées au bon goût industriel ? 

Rien n'est moins sûr mais la "gamelle" à l'armée monte en gamme. Il suffit de voir ce que les chefs ont dû cuisiner pendant les six jours de la compétition culinaire. Au menu : de la truite, des fruits de mer, du lapin, du lard et de petits dés croustillants de porc, une tarte aux fruits rouges, etc.

La France en or

Et l'équipe de France s'est distinguée en ramenant 6 médailles d'or, 8 médailles d'argent et 1 médaille de bronze, dont le prix de la meilleure volaille. Parmi les chefs, deux sont Lyonnais : Thierry R., chef cuisinier de l'hôtel du Gouverneur militaire de Lyon et le caporal-chef Thibault C., du groupement de soutien de base de défense (GSBdB) de Lyon-Verdun. C'est le binôme lyonnais qui à participé aux trois épreuves phares de la compétition, dont l'épreuve finale du concours, le mythique "panier mystère", point culminant de la compétition. Il s'agissait de préparer, en 3h40, 4 plats pour 40 personnes.

Guillaume Gomez, chef des cuisines du Palais de l'Elysée

Jamais la France n’avait remporté ce concours. Pour se préparer, les cuisiniers ont suivi un stage aux côtés de Guillaume Gomez, le chef Meilleur ouvrier de France des cuisines du Palais l’Élysée, au mois de janvier dernier.

Les deux cuisiniers militaires lyonnais ne s’arrêteront pas là. La finale du concours national du Trident d’Or se tiendra en effet cette année à Lyon, à l’Institut Paul Bocuse, le 5 juin prochain.

Le Trident d'Or est une compétition organisée par le Commissariat des armées pour valoriser le savoir-faire des cuisiniers du ministère des armées. Pour se qualifier, chaque équipe composée d’un chef et d’un commis, doit composer en 4h30, 2 repas complets pour 6 personnes, à partir d’un panier de produits du catalogue de l’Economat des armées (EdA) ne devant pas excéder la valeur de 2.82 € H.T. !
à lire également
Ce lundi 2 juillet, un nouveau Gouverneur militaire prend ses fonctions à Lyon. Le général Philippe Loiacono présidera la cérémonie militaire du 13 juillet prochain, dans le 6e arrondissement, en amont de la fête nationale.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut