Marc Veyrat

Le chef cuisinier Marc Veyrat attaque, le guide Michelin réplique

Le chef haut savoyard Marc Veyrat porte plainte contre le guide Michelin. Le guide voit rouge et lui répond du du tac au tac.

"Je peux vous dire que je ne me laisserai pas faire ! " En juillet dernier, dans un entretien qu'ils avait accordé à Lyon Capitale, le cuisinier de Manigod (La Maison des Bois), en Haute-Savoie, Marc Veyrat voyait rouge. Et ne pouvait plus voir le guide rouge (Michelin) en peinture. "Ce sont des imposteurs ! Ils ne connaissent absolument rien à la cuisine ! Ce sont des amateurs de première !" La raison de sa colère : sa rétrogradation à deux étoiles dans le dernier opus du guide, 110e du nom, qui l'avait promu un an plus tôt au Graal de la triple étoile.

"Désampoulé"

Si le torchon brûle entre les chefs-cuisiniers et le Michelin, ce n'est pas nouveau (on se rappelle d'Alain Senderens, l'un des principaux acteurs de la nouvelle cuisine, qui, en 2005, avait "désampoulé" son Lucas Carton, en rendant ses trois étoiles, souhaitant cuisinier sans pression et "sans chichis", un mouvement qui avaient fait quelques émules chez les grands chefs, comme Olivier Roellinger ou encore Sébastien Bras). Mais qu'un chef porte plainte contre le juge de paix de la gastronomie française (Jean-Claude Ribaut dans le texte), c'est rarissime, pour ne pas dire unique dans l'histoire.

Yo-yo culinaire

De nombreux chefs ont, par le passé, dénoncé le yo-yo des étoiles (un coup je t'en donne une, un autre coup je t'en retire une). Cette fois, Marc Veyrat pousse le bouchon plus loin en attaquant en justice le guide Michelin. Le chef au fameux chapeau noir souhaite connaître "les raisons exactes de son déclassement". Explications dans Lyon Capitale :  "Gwendal Poullenec, le nouveau directeur du guide Michelin), m'a dit : "on n'a pas retrouvé la saveur qu'on trouvait d'habitude sur votre soufflé. On a pensé que c'était du cheddar." Je lui ai répondu que pour moi c'était un gamin et qu'il n'allait pas me faire redescendre au CP."

Dans un mot envoyé au site atabula.com, dont nous reproduisons un extrait, le célèbre guide a réagi :  "huit mois après la publication du guide Michelin et trois mois après avoir proféré un ensemble d’accusations contre les conditions de cette évaluation, Monsieur Veyrat a décidé de saisir la justice, non pas sur le fond, pour nous reprocher une quelconque faute mais pour réclamer des pièces pour l’aider à fonder une accusation."

Référé

Et l'avocat de Marc Veyrat , Me Emmanuel Ravas d'expliquer que "depuis des décennies, Marc Veyrat est habitué à ce que sa cuisine soit notée, évaluée, comparée et il sait bien que l’on n’est pas propriétaire à vie de ses étoiles (...) Il assume tout, pourvu que la critique soit rigoureuse". 

L'audience en référé (procédure d'urgence) est prévue le 27 novembre prochain, devant le tribunal de Grande instance de Nanterre. Le jour de la saint Séverin, le patron des tisserands. Pas sûr que ça retisse des liens entre chef au chapeau noir et le guide rouge.

Marc Veyrat  : "même Bocuse, ils ont reçu des avertissements du Michelin"

à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut