Le Carré de Soie déplie ses ambitions

60 000 m2 de commerces et loisirs en tout genre, et 70 000 m2 de loisirs en plein air. Inauguré par Gérard Collomb, le Carré de Soie, fruit d'investissements publics et privés, a demandé 130 millions d'euros d'investissements, dont 21 millions à la charge du Grand Lyon.

45 boutiques. Les accros du shopping pourront s'en donner à coeur joie. 15 restaurants, l'embarras du choix pour le gourmet du dimanche. Et des loisirs, du cinéma possédant 15 salles au poney-club, en passant par l'hippodrome, le pôle du Carré de Soie entend bien attirer foule. Et avec 2000 places de parking, ainsi qu'un prolongement des lignes TCL pour desservir le coin, une chose est sûre, c'est que des efforts ont été faits dans ce but.

Il ne reste plus qu'à la sauce de prendre. Mais les propriétaires ( ALTAREA, principal investisseur, possède l'ensemble et loue les murs) sont optimistes : 'Nous tablons sur un chiffre d'affaires de 120 millions d'euros. Il faudra compter 2 à 3 ans pour que le centre s'installe vraiment', projette le PDG de la société. Actuellement, trois boutiques n'ont pas encore trouvé preneur. Ce qui est assez peu, si l'on considère la soixantaine qui ouvre ce mercredi.

Mais le Carré de Soie, ce n'est pas qu'un pôle. C'est tout un quartier. En effet, lors de l'inauguration du complexe, si Maurice Charrier, maire de Vaulx-en-Velin, ne pouvait cacher sa grande émotion et sa fierté, Gérard Collomb exprimait, lui, sa joie de voir ce projet aboutir : 'Le Carré de Soie n'est pas une zone finie, mais en devenir. Elle va prendre de la valeur'. Et d'ajouter : 'Nous voulons attirer des gens qui viennent de partout, à l'international. Nous pensons l'agglomération comme une capitale européenne'.
Annie-Laurence Ferrero
Photo : Barbara Mestric

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut