Laura Burneau MT180 secondes
© DR

Laura Burneau : "accompagner la révolution numérique des bâtiments"

Cette année et pour la cinquième fois consécutive, l'Université de Lyon participe au concours "Ma thèse en 180 secondes". 14 doctorants lyonnais viennent présenter leurs 14 thèses respectives dans le concours. Ils auront 3 minutes, et pas une seconde de plus, pour vulgariser leur travail devant le jury. L'an dernier, c'est le doctorant en génie civil Thibaut Souilliart et son travail sur l'Usure des tubes GV générée par des impacts répétés contre les supports à jeu qui avait su convaincre le jury. Rendez vous le 29 mars pour la finale lyonnaise du concours.
Avant de les découvrir sur scène, Lyon Capitale vous propose de les rencontrer en avant-première sur son site. Chaque jour, nous laissons la place à un doctorant et une thèse (des neurosciences à la mécanique en passant par la physique). Il a trois minutes pour rendre passionnant son sujet, souvent pointu et rempli de mots techniques. Un seul d’entre eux sera retenu pour participer à la finale nationale.

La candidate du jour : Laura Burneau

ENTPE

Outils numériques BIM (Building Information Modelling) pour les opérations de rénovation urbaine

Intitulé de la thèse : BIM et rénovation énergétique : Modélisation systémique de la mutation des processus en gestion de patrimoine immobilier

Son parcours en 5 dates :

2008 : Baccalauréat scientifique

2012 : Licence de Génie Civil (IUT Nancy Brabois)

2013 : Bachelor of Applied Science in Civil Engineering (Politechnika Krakowska, Cracovie, Pologne)

2015 : Master 2 de Génie Civil, Architectural et Urbain (ISTV Valenciennes) en apprentissage chez Ingérop Lille

Depuis 2015 : Doctorat au Laboratoire Génie Civil et Bâtiment de l’ENTPE et au Centre Scientifique et Technique du Bâtiment à Sophia-Antipolis

L'objet de la thèse en 3 lignes :

Je développe un modèle dynamique permettant d'explorer, dans une approche prospective à moyen-terme, l’impact de différentes stratégies de rénovation et d’adoption du BIM à la fois sur l'état du stock de bâtiments et sur la performance de l'organisation gestionnaire.

Pourquoi avoir choisi ce thème ?

L’expérience MT180s est un exercice de mise en scène et de concision tout à la fois ; c’est donc un excellent entraînement pour la soutenance de thèse où il s’agit de convaincre en allant à l’essentiel ! Par ailleurs, ce format, décomplexé, provoquant, efficace, est d’une grande pertinence compte tenu de notre goût récent pour l’immédiateté. Non, le monde de la recherche scientifique n’est pas ennuyeux, austère ou rébarbatif, contrairement à l’image qui lui est parfois donnée. Et le format MT180s participe à le rendre encore plus exaltant, dramatique et amusant ! Des vidéos des lauréats des éditions précédentes m’ont été envoyées par mes collègues. Le plaisir que j’ai eu à découvrir leurs travaux m’a donné envie, à mon tour, de participer au concours afin de sensibiliser une plus large population aux enjeux actuels du monde de la construction qui est le mien.

Pourquoi participer au concours "Ma thèse en 180 secondes" ?

Dans le cadre de la Fête de la science organisée à Lyon en octobre dernier, mon organisme financeur organisait une rencontre grand public où des doctorants étaient invités à présenter leurs travaux de recherche. C'est à ce moment là que j'ai découvert le concours et ai décidé de me lancer.

à lire également
La cour d'appel administrative de Lyon a annulé le résultat des élections qui avaient désigné le conseil d'administration et le président de la Communauté d'Universités et Etablissements (COMUE) de l'Université de Lyon. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut