Label French Tech

La ville de Lyon bientôt labellisée “French Tech” ?

Les villes labellisées “French Tech” doivent être annoncées ce mercredi. Selon une indiscrétion du Journal des entreprises, le dossier lyonnais serait en très bonne position.

Et si le nouveau Google naissait à Lyon ? Si l'on en croit l'accroche du label French Tech ("Tout faire pour que les prochains Google naissent et se développent ici, en France et en Europe"), initiative gouvernementale, cela pourrait bien être une éventualité.

Car, si l'on en croit le Journal des entreprises, le dossier lyonnais serait en passe d'être accepté et la ville d'être labellisée French Tech. L'annonce doit être officialisée ce mercredi par Axelle Lemaire, secrétaire d'État chargée du numérique.

Le Journal des entreprises rapporte des propos de Jean-Louis Gagnaire, vice-président du conseil régional : "Je n’ai pas eu de confirmation officielle d’Axelle Lemaire, mais je sais laisser traîner mes oreilles… Les nouvelles devraient être très bonnes pour Lyon et Grenoble", leur a-t-il notamment confié.

Croissance économique et rayonnement international

Saint-Etienne et Annecy avaient également déposé un dossier de candidature, et un rapprochement régional pourrait avoir lieu si ces deux villes n'obtenaient pas la labellisation.

En octobre, une délégation lyonnaise s'était rendue aux Etats-Unis pour s'inspirer des modèles de start-up d'outre-Atlantique.

L'obtention de ce label permettrait d'accélérer la croissance des entreprises numériques, puisque l'Etat investira 200 millions d'euros pour aider les start-up à se lancer. Il permettra aussi de renforcer l'attractivité de la France à l'international puisque 15 millions d'euros seront destinés à la promotion des villes labellisées French Tech à travers le monde.

à lire également
Pascal Le Merrer, fondateur des Journées de l’économie de Lyon © Antoine Merlet
Entretien avec Pascal Le Merrer, professeur d’économie à l’ENS, qui a fondé, à Lyon, en 2008 les Journées de l’économie, dont la 12e édition s’ouvre le 5 novembre sur le thème “Environnement, numérique, société… la décennie de tous les dangers”. Dix ans durant lesquels les économistes vont devoir “trouver un consensus” pour éviter un retour des populismes.
2 commentaires
  1. Robes Pierre - 11 novembre 2014

    French Tech,' késaco', ça leur écorcherai la plume de trouver un nom français, la dernière fois qu'ils ont pris modèles c'est pour les autoroutes, résultats, la balafre lyonnaise devant Perrache, agrémentée du tunnel de Fourvière, puis Vienne où l'autoroute modifiée depuis, traversait la ville, ils revenaient aussi d'étude aux états unis, seulement chez eux les autoroutes en ville sont celles de desserte, les grandes liaisons passent souvent à plusieurs dizaines de milles , Y savaient Pas.

  2. kevin - 12 novembre 2014

    @RobesPierre, ça n'a vraiment rien à voir. Entre projet d'aménagement et label, il existe des liens mais le label ne font pas l'aménagement. Et puis à se braquer face aux noms internationaux, on va se retrouver à la traîne. À Milan, les universités sont bilingues (italien/anglais), et on est pas capable nous d'offrir cela... Arrêtons de croire que le monde s'arrêterait si nous nous arrêtions. Ce n'est vraiment pas le cas. Donc bravo pour le label, et j'espère que Lyon le décrochera!

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut