La vache fuit l'abattoir, bloque la route et retrouve le pré

Mardi, à Saint-Romain-de-Popey dans le Rhône, une vache a provoqué la fermeture à la circulation de la RN7 pendant trente minutes. 9 gendarmes ont dû intervenir pour contenir l'animal qui s'était enfui d'un abattoir voisin. La bête a gagné un mois de sursis.

Finir dans une assiette, bien peu pour elle. Ce mardi vers 17h, une vache charolaise qui se trouvait à l'abattoir de Saint-Romain de Popey a décidé de ne pas se laisser faire. Visiblement énervée, la bête a détruit une partie de la stabulation dans laquelle elle se trouvait. Suffisamment pour pouvoir prendre la poudre d'escampette.

“Elle a senti la mort, c’est sûr” , blague un gendarme dans les colonnes du Progrès qui relate l'histoire. Mais dans sa fuite, la génisse a semé la zizanie sur la route nationale 7 toute proche. A tel point que l'axe à dû être coupé pendant une demi-heure pour des raisons de sécurité. 9 gendarmes sont même intervenus.

Finalement, c'est dans la cour d'une entreprise toute proche que le bovidé s'est réfugié. Parquée entre des véhicules, l'animal a reçu 5 doses de produit tranquillisant avant de s'endormir.

Jugée impropre à la consommation, la vache a finalement rejoint les prés d'où elle venait. Une victoire toute relative pour l'animal puisqu'il ne s'agit que d'un répit. Il pourra de nouveau être présenté à l'abattoir dans un mois.

1 commentaire
  1. Kasneh - ven 5 Juin 15 à 19 h 41

    “Elle a senti la mort, c’est sûr” Comme pour les camps de concentration, nous avons cette arrogante supériorité de croire que le monde animal n'est bon qu'à être exterminé pour notre consommation carnivore. Voir toutes ces poules, poussins, vaches, bœufs, cochons, agneaux, poissons...etc. Et encore qu'en leur mort n'est pas atroce.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut