La transition énergétique selon le MEDEF

Le MEDEF Rhône-Alpes a présenté hier ses propositions pour une transition énergétique. L'accent a été mis sur la compétitivité et l'indépendance, dans le but de créer des emplois d'ici à 6 ans.

Alors qu'une loi sur la transition énergétique est attendue prochainement, le MEDEF Rhône-Alpes a présenté hier ses propositions pour une transition énergétique. Ces annonces, faites devant les représentants d'une vingtaine d'entreprises, s'incluent dans l'initiative "Faire gagner la France 2020" lancée par Pierre Gattaz, le patron des patrons. En matière d'énergie, Bernard Gaud, le président local du MEDEF, a souhaité articuler des propositions nationales avec le contexte régional. L'accent a été mis sur la compétitivité et l'indépendance énergétique, dans le but de créer entre 15 000 et 20 000 emplois en Rhône-Alpes d'ici à 6 ans.

Compétitivité

La première proposition consiste à faire de la compétitivité des entreprises l'objectif de la transition énergétique. Le MEDEF considère que les fleurons de l'économie rhône-alpine (chimie, agro-alimentaire, métallurgie) ont des besoins énormes en énergie. Le fait d'en produire en France plutôt que d'en importer permettrait de réduire les coûts de production, et donc de rester compétitif au niveau international.

Valoriser les filières d'excellence

Deuxième point, valoriser les filières énergétique dites "d'excellence". Bernard Gaud mise particulièrement sur le nucléaire. La région est la première productrice d'énergie atomique en France. Bien que moins défendues par le MEDEF, les énergies renouvelables doivent aussi pouvoir se développer. En Rhône-Alpes, des espoirs de croissance sont permis pour l'hydroélectricité et les smart grids (réseaux électriques incluant des technologies de la communication, pour optimiser la livraison d'énergie).

Innover

Proposition numéro trois : transformer la Recherche & Développement en innovation industrielle. La start-up McPhy Energy a été montrée en exemple. Fondée en 2008, cette entreprise spécialisée dans le stockage d'hydrogène est présente en Isère et dans la Drôme, mais aussi en Italie et en Allemagne. Autre innovation testée localement et destinée à se développer : la mise en place d'un gazéifieur à Saint-Fons, transformant de la biomasse en gaz. Le projet, dénommé Gaya, est mené par GDF-Suez et l'ADEME.

Sobriété et efficacité

Quatrième recommandation du MEDEF, être "sobre et efficace" quant à la consommation d'énergies. L'organisation a notamment appelé au développement du transport fluvial et du fret, fustigeant par là-même la lenteur de la construction de la ligne Lyon – Turin.

Mix énergétique

Enfin, le syndicat patronal entend "privilégier la diversité et la complémentarité du mix énergétique". Il s'agit donc d'articuler les différentes sources de production d'énergie et de les optimiser selon le contexte géographique. L'occasion pour le patron des patrons de Rhône-Alpes d'attaquer les opposants au gaz de schiste, particulièrement actifs en Ardèche. Selon lui, "leur refus est dogmatique".

Faire défiler vers le haut