"La tour sera positive au niveau économique"

Il se félicite d'avoir surmonté les problèmes administratifs. Réservé d'un point de vue environnemental et architectural, il en souligne l'intérêt économique, ce qui pour lui est "l'essentiel".

Lyon Capitale : La tour Oxygène sera-t-elle écolo ?
Gilles Buna : Ce ne sera pas le dernier cri en matière d'écologie mais c'est mieux que ce qu'on faisait avant. La tour ne va pas au-delà de ce que la réglementation demande. Elle est certifiable HQE* mais dans l'esprit du temps, pas futuriste.
Pourtant, à Paris ou ailleurs, les nouvelles tours sont toutes écolos.
A Paris, les prix de location ne sont pas ceux de Lyon. Sur l'environnemental, c'est un regret que je peux avoir mais c'est minime. Ce qui est important c'est que la tour Oxygène soit réalisée et qu'on soit allé au bout du dédale administratif. C'est un exploit.
Pourquoi la tour Oxygène n'a-t-elle pas fait l'objet d'un concours d'architecte, comme c'est le cas pratiquement partout ?
Bien sûr, dans les conditions idéales, on n'aurait pas géré de cette manière. On aurait organisé un concours et demandé que ce soit plus écolo, mais on a hérité d'un dossier. Quand la Sogelym-Steiner (le promoteur n.d.r.) a repris le dossier, il y avait déjà un architecte. Mais dans mon bureau, on a retravaillé avec les architectes, on a demandé que la tour soit un peu plus élancée. C'est là où ils ont rajouté une sorte de feuille au sommet.
Les Lyonnais pourront-ils monter en haut de la tour Oxygène ?
Non et je le regrette. J'aurais voulu installer un restaurant toit-terrasse en haut de la tour. Mais le principal locataire, la SNCF, a eu des exigences, et ça n'a pas été possible.

La tour Oxygène ne sera exemplaire, ni du point de vue architectural, ni du point de vue écologique. Est-ce une tour au rabais ?
On peut toujours rêver d'une tour qui soit d'une esthétique remarquable, d'une conception environnementale avant-gardiste. Mais dans le contexte de la parcelle et dans les conditions économiques, rien ne ce serait fait. C'est vrai cette tour ne sera pas aussi belle que la prochaine tour de Marseille mais elle ne défigurera pas la Part-Dieu ! Ce qui est important, c'est qu'elle va renforcer la centralité de la Part-Dieu, le pôle multimodal, le pôle tertiaire. Ce sera positif au niveau économique.
* Haute qualité environnementale

à lire également
Ce mardi 16 juillet, les équipes de Zoo Art Show et de Vinci Immobilier, avec l'artiste Kalouf ont présenté le Zoo Big Wall. Cette œuvre éphémère gigantesque prendra place sur la façade de l'ancien hôtel Novotel de la Part-Dieu (Lyon 3e).

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut